BFMTV
Dossier

Eric Zemmour

Eric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle, sillonne la France pour faire la promotion de son livre, La France n'a pas dit son dernier mot, et en profite pour s'inviter dans le débat public. Après avoir laissé planer le doute, il se déclare officiellement candidat à la course à l'Elysée le 30 novembre 2021.
Dans les sondages, il gagne chaque semaine des places. Le polémiste d'extrême droite est désormais au coude-à-coude avec Marine Le Pen, pour la seconde place du premier tour de l'élection présidentielle 2022, selon les intentions de vote. En moins de deux mois, Eric Zemmour s'est hissé au rang de la candidate du Rassemblement national dans les sondages, avec une radicalité assumée.
Lors de ses sorties, il adopte volontiers la théorie dite du "grand remplacement" et ses propositions sont souvent centrées sur la question migratoire: immigration zéro, fin du regroupement familial ou encore l'interdiction des prénoms étrangers et la suppression du droit du sol. L'auteur du "Suicide Français" dirige l'essentiel de ses critiques contre l'Islam et promeut des positions sociétales conservatrices, notamment concernant la place des femmes.
Souvent poursuivi devant la justice pour discrimination et haine raciale Eric Zemmour a souvent été relaxé. En 2011, il est toutefois condamné de manière définitive pour des propos tenus dans une émission de télévision, où il assurait "que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes". A la suite de ces propos, le tribunal correctionnel estime que le discours de l'essayiste s’apparente bien à de la provocation à la discrimination raciale.

Eric Zemmour est né à Montreuil le 31 août 1958. Il a 63 ans. Il est marié avec l'avocate Mylène Chichportich. Il n'appartient à aucun parti mais envisagerait de créer le sien, sous le nom de "Vox Populi". Son QG de campagne a été inauguré le 26 octobre 2021, en présence de son équipe et de sa proche conseillère Sarah Knafo.

L'ancien candidat à la présidentielle est jugé ce vendredi pour avoir qualifié, en 2018, le prénom de la chroniqueuse Hapsatou Sy d'"insulte à la France" sur un plateau de télévision. Il lui avait même suggérée de se rebaptiser "Corinne".

Autres dossiers