BFMTV

Gilets jaunes: Emmanuel Macron reconnaît avoir fait "des erreurs"

"Quand on va trop vite, qu'on est trop rapide, ou trop caricatural, on fait des erreurs", a déclaré le président de la République à la télévision italienne dimanche, à propos des gilets jaunes.

"Trop vite", "trop rapide", "trop caricatural". Dimanche soir, Emmanuel Macron donnait une interview à la célèbre chaîne de télévision italienne la Rai. Au milieu de ses réponses sur l'Europe, il a évoqué le sujet des gilets jaunes.

"Quand on va trop vite, qu'on est trop rapide, ou trop caricatural, on fait des erreurs", a-t-il déclaré, ajoutant ensuite: "Moi j'en ai fait d'ailleurs par le passé, et c'est une partie de l'explication de la crise."

"Il faut les réconcilier"

Ce mea culpa via la presse italienne arrive quelques jours après le tollé provoqué par un autre discours, bien plus virulent à l'égard des manifestants. "Il faut maintenant dire que lorsqu'on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire", avait déclaré ce mardi le président de la République, dans le cadre d'un débat avec les élus du Grand Est à l'Elysée. "Le pays a besoin d'un retour au calme" car "la situation que nous vivons n'est plus compréhensible par nombre de nos concitoyens" avait-il ensuite assuré vendredi à Bordeaux.

A la télévision italienne, Emmanuel Macron se veut plus compréhensif: "On ne peut pas laisser les gens qui ont besoin de travailler, de vivre, de bouger, face à une impossibilité de mobilité, pour quelque raison que ce soit, il faut les réconcilier".

Il assure compter résoudre la crise "par l'expertise scientifique, par le dialogue, la concertation et par l'innovation", faisant certainement référence au Grand Débat.

Salomé Vincendon