BFMTV

Marine Le Pen sur son père: "Rien ne lui ressemble dans ce qu'il fait"

Entre Marine Le Pen et son père Jean-Marie, la rupture est consommée.

Entre Marine Le Pen et son père Jean-Marie, la rupture est consommée. - Joël Saget - AFP

Marine Le Pen s'exprime dans les colonnes du Figaro, après avoir pris la décision d'exclure son père, Jean-Marie, dans la course à la région Paca, à la suite de ses nombreuses sorties polémiques. "Une décision difficile", confie-elle au quotidien.

Le Front national connaît aujourd'hui une nouvelle scission, en son coeur. Une brouille inédite, qui implique la dimension familiale du parti d'extrême-droite. Dans une interview accordée au Figaro, Marine Le Pen revient sur le nouvel affrontement qui l'oppose désormais à son père, Jean-Marie, actuel président d'honneur du parti dont elle a les rênes depuis 2011. Selon elle, parler de "rupture" n'est pas du tout galvaudé pour qualifier la situation actuellement vécue par sa formation politique. "On peut utiliser ce terme", confirme-t-elle d'emblée au quotidien national.

Dans l'obligation de prendre "une décision difficile"

Estimant que le "le Front national est le seul outil d'espérance pour la France", et que "personne ne peut l'affaiblir", la présidente du FN se dit "obligée (...) de prendre une décision difficile qui met en cause des liens filiaux" et ce, "dans l'intérêt" de son pays.

"L'enjeu est trop important", poursuit Marine Le Pen. "Je ne parle pas du Front national mais de l'outil. On ne peut pas le casser. Il représente une espérance pour des millions de Français qui attendent un changement politique pour le pays", estime-t-elle.

La multiplication des provocations, n'est-ce tout simplement pas ce qu'a toujours caractérisé Jean-Marie Le Pen? "Non", balaye sa fille. "Rien ne lui ressemble dans tout ce qu'il fait", assure-t-elle encore dans les colonnes du Figaro, en tançant par ailleurs "une attitude quasi-suicidaire" et "incompréhensible".

L'anarchie, le chaos et la contradiction

"On ne peut pas faire régner l'autorité et imposer une discipline à tous, sauf au président d'honneur. Sinon, c'est l'anarchie, le chaos et la contradiction", ajoute encore Marine Le Pen. 

A ce titre, la présidente du Front national livre quelques détails sur le bureau politique du parti qui se réunira le 17 avril "selon les règles statutaires", avec un vote à main levée sur les investitures en vue des élections régionales. A ce titre, si Jean-Marie Le Pen persiste à se présenter en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), il y aura un candidat du FN contre lui, qui pourrait être tout simplement sa petite-fille.

Marion Maréchal Le Pen refuserait-elle la confrontation avec son grand-père? "Peut-être. Dans ce cas, quelqu'un d'autre le fera. Les gens de qualité ne manquent pas", conclut sa tante, Marine Le Pen.

Jé. M.