BFMTV

Clip de Nick Conrad: Marine Le Pen dénonce le "développement spectaculaire de la violence gratuite"

Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, était ce jeudi matin l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

Invitée jeudi matin sur notre antenne, Marine Le Pen n'a pas souhaité commenter les paroles de haine scandées par le rappeur Nick Conrad, dans son clip "Pendez les blancs".

"Nous avons un code pénal qui permet de poursuivre ce genre d'incitation à la haine et d'incitation au meurtre", réagit d'abord calmement la présidente du Rassemblement national. "Mais ce qui m'inquiète plus, au-delà de tout cela, c'est l'écho qu'on voit en matière de développement de la violence gratuite. Il y a un développement spectaculaire en France aujourd'hui de ce qu'on appelle la violence gratuite, c'est-à-dire la violence non crapuleuse. On frappe, on tue sans aucune raison. C'est une dérive de notre société extrêmement inquiétante".

"Parallèlement", poursuit la patronne du Rassemblement national, "il y a une montée de l'antisémitisme, dont les chiffres sont en train d'exploser. Il faut dire les choses, et dire que cet antisémitisme est proféré par le fondamentalisme islamiste. Il est en train de se développer lui aussi, et de prendre des quartiers entiers, peut-être même des villes entières dans notre pays, parce qu'aucun combat n'est véritablement mené contre lui. Cette idéologie haineuse à l'égard des autres religions, de tous ceux qui ne veulent pas se soumettre à la charia, est un nouveau totalitarisme qu'il faut combattre".

dossier :

Marine Le Pen

A.L.M.