BFMTV
Dossier

François Fillon

Elu de la Sarthe, député de Paris et plusieurs fois ministre, François Fillon a surtout été le chef du gouvernement sous la présidence de Nicolas Sarkozy pendant 5 ans, avant de soutenir sa candidature à la présidentielle de 2012. Il échoue ensuite à prendre la tête de l'UMP lors de l'élection interne de 2012 face à Jean-François Copé. Un scrutin qui laissera la droite longtemps divisée. A l'occasion de la primaire de la droite, il s'est imposé à la faveur d'une fin de campagne canon. Outsider, mais loin des favoris Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, François Fillon s'est finalement imposé très clairement, lors d'un second tour face au maire de Bordeaux. Lancé dans la course très tôt, il affirme être un "candidat qui veut proposer un projet de rupture et de progrès". Son programme économique, libéral, préconise une maitrise stricte des dépenses publiques, veut atteindre 110 milliards d'économies en cinq ans, la suppression des 35 heures et de l'ISF ainsi que celle de la retraite à 65 ans. Sur les sujets sociétaux comme l'éducation, il propose notamment de "réécrire les programmes d'histoire avec l'idée de les concevoir comme un récit national" et souhaite "imposer" aux musulmans de France "les règles communes qu'ont acceptées les chrétiens et les juifs". Pas question cependant de durcir les règles de la laïcité.

Lundi 29 janvier, BFMTV proposera aux téléspectateurs un documentaire exceptionnel de 52 minutes Qui a tué François Fillon ? L’enquête.

Juppé et Fillon réunis... ambiance glaciale

Juppé et Fillon réunis... ambiance glaciale

Alain Jupé aux côtés de François Fillon. L’image tant attendue par le candidat à l’élection présidentielle est enfin arrivée à l’occasion d’une visite des locaux de Deezer, ce mercredi à Paris. Les anciens rivaux à la primaire de la droite ont effectué une sortie commune. Objectif : afficher l’unité. Mais comme au soir des résultats de la primaire, il n’y a pas eu d’accolade chaleureuse. Interrogés sur les échanges qu’ils ont pu avoir depuis, les deux hommes se sont à peine échangé un regard. "On se connaît depuis longtemps" a justifié François Fillon. "Je ne compte plus", a répondu Alain Juppé, laconique.

L’édito de Christophe Barbier: Fin de campagne radicale pour Fillon ?

L’édito de Christophe Barbier: Fin de campagne radicale pour Fillon ?

Depuis ses nombreux procès, François Fillon ne baisse pas les bras. Et il continue à durcir sa campagne. Récemment, ce candidat de droite a affirmé que Sens commun l'avait soutenu pendant la primaire et qu'il pourrait l'associer à son gouvernement s’il venait à être élu. Ce qui a provoqué la colère de quelques membres de son parti. Pour Christophe Barbier, c'est un signe de radicalisation droitière ayant pour but de baisser les scores de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan. Est-ce la bonne stratégie ? François Fillon a-t-il joué sa dernière carte ? - L’édito de Christophe Barbier, du mardi 18 avril 2017, sur BFMTV.

"Chez vous il faut trier l'information?" Fillon abrogera le délit d'entrave à l'IVG sur internet

"Chez vous il faut trier l'information?" Fillon abrogera le délit d'entrave à l'IVG sur internet

François Fillon, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce lundi, a assuré qu'il souhaite abroger la loi sur le délit d'entrave à l'IVG, qui prévoit de pénaliser les sites diffusant de mauvaises informations concernant l'interruption volontaire de grossesse. "Si les sites sont en contradiction avec les lois républicaines, ils doivent être interdits", a cependant lancé François Fillon.

François Fillon: "Je vais gagner !"

François Fillon: "Je vais gagner !"

À 24 jours de la présidentielle, François Fillon y croit encore. Il y croit envers et contre tous, et jusqu'au bout. Le candidat LR est persuadé qu'il va gagner cette élection malgré les sondages en demi-teinte et les affaires, qui se multiplient. Il assure même que les juges ne trouveront rien contre son épouse dans les affaires d'emplois fictifs. Gros plan sur ce qui le fait tenir, sa stratégie et sur les raisons de sa détermination. - 7 jours BFM, du samedi 1er avril 2017, sur BFMTV.