BFMTV

Pour Mélenchon, Macron "a fait une erreur énorme"

Jean-Luc Mélenchon, le 19 juillet 2017.

Jean-Luc Mélenchon, le 19 juillet 2017. - BFMTV

Pour l'ancien candidat à la présidentielle, la démission du général de Villiers est une situation "sidérante", et Emmanuel Macron "a fait une erreur énorme" en engageant un bras de de fer avec le désormais ex-chef d'état-major des armées.

Pour Jean-Luc Mélenchon, c'est une situation "sidérante". Le député La France insoumise a réagi, ce mercredi, à la démission du chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, annoncée quelques heures plus tôt, demandant que l'on "réfléchisse à ce qui vient de se passer".

"Le général a participé à une réunion de la Commission de défense de l'Assemblée nationale à huis clos. Son devoir et son honneur est de répondre franchement, clairement, et directement, à toutes les questions qui lui sont posées et de donner son sentiment personnel, ce n'est pas un automate. Il a répondu, il a dit ce qu'il pensait, il l'a dit avec son vocabulaire et le résultat est qu'il est contraint à la démission", a fustigé l'ex-candidat à la présidentielle, ajoutant, à l'intention d'Emmanuel Macron: "Le président autoproclamé chef des armées oublie que c'est l'Assemblée qui est le chef des armées".

"Son devoir est aussi de dire la réalité de la situation"

Pour Jean-Luc Mélenchon, le chef de l'Etat a "amené une situation insupportable". 

"Je demande qu'on comprenne bien que si le général de Villiers s'est exprimé de cette manière, c'est parce qu'il y a un problème, et ce problème c'est l'utilisation des matériels et des hommes qui se sentent en limite d'efficacité, pas de dévouement".

Et le leader de la France insoumise de conclure: "Si son devoir est de servir, son devoir est aussi de dire la réalité de la situation, le chef de l'État a et crée une situation très malsaine entre les armées et la Nation, et je le déplore".

A.S.