BFMTV

Hollande face à l'inquiétude et l'exaspération des Français

Le président de la République François Hollande aura 45 minutes pour convaincre (photo d'illustration).

Le président de la République François Hollande aura 45 minutes pour convaincre (photo d'illustration). - -

Jeudi soir sur France 2, François Hollande, au plus bas dans les sondages, va avant tout devoir défendre son action.

Certainement pas d'annonces, mais des justifications. Au plus bas dans les sondages, dans une France minée par la crise et le chômage, François Hollande va appeler ses compatriotes, jeudi soir sur France 2, à lui accorder malgré tout une confiance qui se dérobe lors d'un exercice de "pédagogie" sans doute mâtiné de quelques annonces.

Quarante-cinq minutes pour convaincre: à partir de 20h15, le président Hollande répondra aux questions de David Pujadas sur un plateau de télévision que son entourage annonce "très sobre". L'Élysée l'assure: "Le président a fait le choix de la sobriété, et France 2 l'a entériné".

Aux Français, taraudés par la peur du chômage et du déclassement, François Hollande entend d'abord "rendre des comptes", indique-t-on dans son entourage.

Pas beaucoup d'annonces

"Le président de la République a l'intention à la fois de rappeler le cap qui est le nôtre, les outils que nous avons mis en place pour tenir ce cap, les prochaines étapes", a indiqué mercredi la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. Mais "il a aussi l'intention de répondre aux inquiétudes des Français", qu'elle qualifie de "légitime".

Dans cet exercice de "pédagogie", il ne faut pas s'attendre à trop d'annonces. Hormis, peut-être, les nouvelles modalités de la taxe à 75% sur les super riches. Une promesse emblématique du candidat Hollande, doublement plombée par la censure du Conseil constitutionnel, puis par le Conseil d'Etat qui l'a bornée à 66,6%.

Non-cumul des mandats, Mali et Manif pour tous

Mais il devrait être aussi interrogé sur le projet de loi sur le non-cumul des mandats qui sera examiné mercredi prochain en Conseil des ministres, la situation au Mali et des otages français et le succès de la "Manif pour tous".

Du côté de l'Elysée, on n'attend cependant guère de miracle sur le front des sondages après cette émission. Dix mois après son élection, l'indice de satisfaction de François Hollande est tombé aux alentours des 30%. Une chute sans précédent.


À LIRE AUSSI:

>> Hollande en pédagogue de la crise et du chômage

>> Hollande, un mauvais président pour 51% des Français
>> Edito: Hollande peut-il renverser la table?

>> Les petits conseils politiques à François Hollande

>> DESSIN - Que va dire François Hollande aux Français?