BFMTV

A Istres, Emmanuel Macron brosse les militaires dans le sens du poil

Emmanuel Macron s'est adressé ce jeudi aux militaires à la base aérienne 125 d'Istres, dans un contexte politico-militaire tendu.

Opération séduction pour Emmanuel Macron. Le président s'est adressé ce jeudi aux militaires de la base aérienne la plus importante d'Europe, la 125 d'Istres. Arrivé au pupitre 40 minutes plus tard que prévu, il a pris le temps d'aller à la rencontre des militaires et de déjeuner à leurs côtés avant de tenir son discours. 

Soutien aux forces armées

Cette adresse s'inscrit dans un contexte politico-militaire tendu, après les demandes de restrictions budgétaires aux armées. Et surtout, elle se tient seulement 24 heures après la démission du précédent chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers. 

Accompagné de son successeur, le général François Lecointre, Emmanuel Macron a rappelé son soutien aux forces armées.

"Votre engagement, celui de toutes les armées, est nécessaire et je le respecte profondément" a-t-il déclaré. "Je sais l’exigence de vos conditions. Il ne s’agit pas d’un ministère comme les autres (...). Je veux que les ressources nécessaires y soient consacrées" a-t-il martelé.

Rappel des engagements

Après avoir inlassablement répété sa compréhension et son soutien aux militaires et à leurs familles, Emmanuel Macron a rappelé ses engagements, et martelé qu'il s'y tiendrait.

"Je veux que vous ayez les moyens de vos missions. (...) Pour cela, il faut déployer les engagements que j’ai pris et que je tiendrai", a-t-il affirmé, rappelant sa promesse d'augmenter progressivement le budget des armées jusqu’à 2% du PIB d’ici 2025.

"Aucun autre budget que celui des armées ne sera augmenté"

Il est ensuite revenu sur les polémiques de ces derniers jours, après les demandes d'économies du président à la défense:

"Beaucoup d'encre a coulé. Mais la seule vérité est celle-ci: le montant 2017 sera respecté (...). Ces décisions de gestion sur cette année n’auront aucun impact sur la stratégie et sur les forces" a-t-il déclaré. "Dès 2018, nous augmenterons notre effort de défense. (...) Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté", a-t-il annoncé, rappelant que le budget de la Défense sera porté à 34,2 milliards d'euros cette année là.

Portrait élogieux du général François Lecointre

Emmanuel Macron a terminé son discours par un dernier hommage au général Pierre de Villiers, avant de dresser un portrait très élogieux de son successeur, le général François Lecointre.

"Il a été un grand soldat, aimé et admiré" a-t-il assuré à l'égard du général Pierre de Villiers. Avant de s'adresser au général François Lecointre: "Mon général, je veux ici saluer devant vos troupes, votre exceptionnelle carrière, je sais votre détermination, vous avez toute ma confiance, celle de votre ministre. (...) Je tiens à vous exprimer ma reconnaissance et celle de tous les Français", a-t-il déclaré.

La fin du discours du président a été marquée par de légers applaudissements. Pas sûr que tous les militaires aient été conquis par cette allocution. 

Céline Penicaud