BFMTV

Sondage: les 4 favoris se tiennent en 4 points

François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon

François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon - JOEL SAGET, Eric FEFERBERG / AFP

Dans le dernier sondage mené par le Cevipof, Emmanuel Macron remporterait 23% des suffrages au premier tour, devant Marine Le Pen (22,5%), François Fillon (19,5%) et Jean-Luc Mélenchon (19%).

Rien n'est encore joué. A quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle, les écarts se réduisent entre les quatre premiers candidats. Si Emmanuel Macron et Marine Le Pen restent en tête, selon le dernier sondage du centre de recherche de Sciences Po (Cevipof) réalisé les 16 et 17 avril*, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon les talonnent en effet de plus en plus

Avec 23% des intentions de vote, le candidat d'En marche! reste le favori du premier tour mais il accuse 2 points de recul. Il subit notamment de légers transferts d’intentions de vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon (1 point) et de François Fillon (0,5 point). Ses électeurs sont toutefois plus sûrs de leur choix: ils sont en effet 74% à l’affirmer avec certitude, soit une forte progression de 13 points en quinze jours et de 21 points en un mois.

Avec 22,5% des intentions de vote, Marine Le Pen perd 2,5 points par rapport au début du mois d’avril, mais reste la candidate qui bénéficie des intentions de vote les plus déterminées: 84 % (+2 points) de ses électeurs se disent sûrs de leur choix. François Fillon, qui cumule 19,5% (+2 points) des intentions de vote, et Jean-Luc Mélenchon (19%, +4 points) ne cessent quant à eux de progresser. 

Second tour: Le Pen battue, Macron gagant

Si Marine Le Pen parvient à se qualifier pour le second tour de l'élection, ce sondage lui prédit des résultats défavorables quelle que soit l'identité de son opposant. Face à Jean-Luc Mélenchon, elle rassemblerait 43% des électeurs, 39% face à Emmanuel Macron et 45% contre François Fillon (seule hypothèse dans laquelle ce dernier s'imposerait).

Au contraire, Emmanuel Macron s'adjugerait de nettes victoires, avec 64% contre la candidat Les Républicains, 61% contre Marine Le Pen et 57% contre Jean-Luc Mélenchon, qui ne serait battu que par le leader d'En Marche!. 

-
- © Capture BFMTV.

Les indécis, clef du scrutin

Autre caractéristique de ce scrutin : l'indécision des électeurs et le fort risque d'abstention. Malgré une hausse sensible depuis début avril, l'indice de participation plafonne à 72%, préfigurant ainsi un niveau d'abstention de 28%, rapporte Le Monde.

Capture BFM de l'étude Cevipof/Ipsos.
Capture BFM de l'étude Cevipof/Ipsos. © Capture BFM de l'étude Cevipof/Ipsos.

Parmi les votants, 72% se disent sûrs de leurs choix. Un chiffre en nette hausse (+8 points) depuis le début du mois mais qui souligne que plus d'un quart des électeurs sont encore indécis. Le doute des électeurs conduit à un premier tour très ouvert. L'étude teste les points hauts et bas des candidats dans les intentions de vote si la moitié de "leurs" hésitants bascule vers leurs seconds choix parmi les candidats.

Les "fourchettes" de scores des candidats qui en résultent sont très larges: au mieux, Emmanuel Macron atteindrait ainsi un score de 26%. Au pire, il tomberait à 20%. Pour Jean-Luc Mélenchon, son minimum est estimé à 16%, et son maximum à 21,5%. Le potentiel de Marine Le Pen débute à 20,5%, et plafonne quant à lui à 24%. Enfin, François Fillon réaliserait au minimum un score de 17,5%, et au maximum un score de 21%.

Cette donnée permet d'entrevoir le défi qui attend les deux outsiders, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, pour ce premier tour: leurs scores maximums ne dépassent que d'un point et un point et demi le score minimum d'Emmanuel Macron.

* Enquête réalisée les 16 et 17 avril 2017 par Ipsos-Sopra Steria auprès d’un panel de 11 601 personnes inscrites sur les listes électorales. 

Mélanie Rostagnat et Louis Nadau