BFMTV
Présidentielle

Damien Rieu, fondateur de Génération identitaire et proche de Marion Maréchal, rejoint Eric Zemmour

Le parti d'Éric Zemmour, "Reconquête".

Le parti d'Éric Zemmour, "Reconquête". - BFMTV

Le candidat RN aux dernières élections départementales a annoncé son ralliement au polémiste ce jeudi. "En seulement quelques mois, il a réussi à créer une dynamique inédite dans l'histoire politique", estime-t-il.

Deux départs en moins de 24 heures. Après la défection de Jérôme Rivière ce mercredi, le chef de file des députés européens du Rassemblement national, c'est au tour de Damien Rieu de rejoindre le camp d'Éric Zemmour.

Le cofondateur de Génération identitaire, également collaborateur de l'eurodéputé Philippe Olivier - conseiller spécial de Marine Le Pen-, s'est fendu d'un communiqué de presse sur Twitter pour justifier sa décision.

"Nous n'arrivons plus à mobiliser nos électeurs"

"J'ai toujours été un électeur et un militant du FN puis du RN. (...) Mais depuis quelques années, je constate que malgré tous nos efforts et tous nos espoirs, nous n'arrivons plus à mobiliser nos électeurs", explique dabord celui qui a été candidat RN aux dernières élections départementales dans la Somme.

Le jeune homme fait référence aux scores décevants du parti lors des dernières élections régionales (19,3% au premier tour).

"Une dynamique inédite dans l'histoire politique"

"Partant de zéro et en quelques mois seulement, en menant le combat des idées et en dénonçant le Grand remplacement, la fusée Éric Zemmour a réussi à créer une dynamique inédite dans l'histoire politique. (...) Qui l'aurait cru il y a seulement six mois?", remarque encore Damien Rieu.

"Alors que je comptais originellement parmi les sceptiques, j'ai progressivement acquis la conviction que c'est autour de Reconquête! et de Génération Z que c'est la recomposition - et donc l'avenir- de la droite enracinée se joue (...). J'ai pris la décision de rejoindre à mon tour la campagne d'Éric Zemmour", avance-t-il encore.

Il devient porte-parole du parti de l'ancien journaliste et vice-président de son parti, tout comme le député Guillaume Peltier, ex LR.

Le goût des actions coup de poing

Très bon connaisseur des réseaux sociaux, Damien Rieu s'est fait remarquer pour avoir mené des actions très médiatisées avec son mouvement Génération identitaire - depuis dissous- comme l'occupation d'un Quick hallal à Villeurbane ou du chantier d'une mosquée à Poitiers.

"J’ai participé à Ali Juppé, Farid Fillon, Bilal Hamon", assume-t-il en référence aux campagnes en ligne de dénigrement qui ont marqué la présidentielle de 2017. En septembre dernier, il avait appelé à s'inscrire à la Primaire écologiste et à voter en faveur de Sandrine Rousseau.

Dans la foulée de l'annonce de ce ralliement par Damien Rieu, Éric Zemmour a salué sur Twitter "son insolence et son courage".

Marie-Pierre Bourgeois