BFMTV

Edouard Philippe: Jean-Luc Mélenchon dénonce le "bric-à-brac" d'Emmanuel Macron

Jean-Luc Mélenchon le 13 mai 2017 à Villejuif

Jean-Luc Mélenchon le 13 mai 2017 à Villejuif - Philippe Lopez-AFP

"Le vieux monde est de retour", a dénoncé ce lundi Jean-Luc Mélenchon juste après qu'Edouard Philippe, le député-maire LR du Havre, a été nommé Premier ministre. "Le nouveau président de la République vient de prendre le commandement de toute la classe politique traditionnelle de notre pays."

Le leader de la France insoumise, qui a recueilli 19,58% des voix au premier tour de la présidentielle, a dressé un sombre état des lieux. "La droite vient d'être annexée (...) Le PS a été déjà absorbé (…) Les électeurs du Front national sont abandonnés, leurs chefs ont tous déserté." Et a appelé à se mobiliser derrière lui pour les élections législatives de juin prochain.

"Ne donnez pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron"

"Pour le bien de notre démocratie il ne reste qu'une force, cohérente, unie autour d'un programme de gouvernement, c'est la France insoumise, dont je suis le porte-parole. Et c'est elle qui dit aux Français: 'ne donnez pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron et à son Premier ministre, une cohabitation est nécessaire'. Il faut former une majorité différente de celle du président de la République, de son bric-à-brac."

Le député européen n'a pas caché son point de vue quant au choix du nouveau locataire de Matignon. "Cet attelage hasardeux ne fonctionnera qu'au prix d'un césarime et d'une autorité de la monarchie présidentielle (…) dangereux pour l'avenir de notre pays." Jean-Luc Mélenchon a clairement appelé à voter pour les candidats de son parti: "Que chacun de vos bulletins de vote soit comme un balai pour les dégager tous."

Céline Hussonnois-Alaya