BFMTV

Les gardes à vue d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase prolongées

Un groupe de manifestants en pleine interpellation avec les forces de l'ordre, ainsi qu'Alexandre Benalla et Vincent Crase place de la Contrescarpe à Paris. -

Un groupe de manifestants en pleine interpellation avec les forces de l'ordre, ainsi qu'Alexandre Benalla et Vincent Crase place de la Contrescarpe à Paris. - - Naguib-Michel Sidhom

Les gardes à vue d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase ont été prolongées ce samedi matin.

Les gardes à vue d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase, qui ont commencé vendredi, ont été prolongées ce samedi matin pour une durée pouvant atteindre 24 heures, a indiqué le parquet de Paris.

Alexandre Benalla, collaborateur du président Emmanuel Macron dont le licenciement a été annoncé vendredi, avait été filmé le 1er mai à Paris frappant des manifestants alors qu'il était présent en tant qu'observateur auprès des forces de l'ordre.

Vincent Crase, employé de La République en marche, se trouvait alors avec lui. Ils ont été placés en garde à vue notamment pour violences et usurpation de fonction.

Sur la vidéo les mettant en cause, on peut notamment voir Vincent Crase traîner au sol le jeune homme auquel Alexandre Benalla va violemment s'en prendre, puis lever la main plusieurs fois nerveusement au-dessus de sa tête. On l'entend également crier "Ecoute-moi!" ou encore "Tu me lâches".

M. F. avec AFP