BFMTV

Braquage de Kim Kardashian: un premier suspect mis en examen

L'hôtel particulier de Kim Kardashian situé dans le 8e arrondissement de Paris où le braquage a eu lieu

L'hôtel particulier de Kim Kardashian situé dans le 8e arrondissement de Paris où le braquage a eu lieu - AFP

Quatre hommes ont été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur le braquage dont a été victime Kim Kardashian. Un premier suspect a été mis en examen pour recel et association de malfaiteurs, apprend ce jeudi BFMTV auprès de l'un des avocats. Cet homme, âgé de 64 ans, est soupçonné d'avoir aidé à la revente des bijoux volés. Il nie toute implication dans le dossier, selon son avocat. L'homme a été placé en détention provisoire.

Le frère du chauffeur de Kim Kardashian

Un second suspect âgé de 63 ans a également été mis en examen pour vol avec arme en bande organisée, enlèvement ou séquestration et association de malfaiteurs, selon le parquet. Un troisième homme, âgé de 44 ans, a été mis en examen pour les mêmes chefs d'accusation.

Un quatrième homme, âgé de 27 ans, a également été mis en examen pour complicité de vol avec arme en bande organisée, complicité d'enlèvement et séquestration et association de malfaiteurs. Il est le frère du chauffeur parisien de Kim Kardashian qui a été libéré mercredi soir.

Sur ces quatre mises en examen, trois aboutissent à des placements en détention provisoire. 

9 millions d'euros en bijoux

Dans la nuit de mercredi à jeudi, quatre gardés à vue ont été libérés. Six personnes sont toujours en garde à vue ce jeudi dans les locaux de la brigade de répression du banditisme après l'interpellation, lundi, de 17 suspects. Mardi soir, trois personnes avaient déjà été relâchées, dont le chauffeur de la star américaine.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, cinq braqueurs, déguisés en policier, avaient braqué la starlette dans son hôtel particulier situé dans le 8e arrondissement de Paris. Ils étaient repartis avec un butin estimé à 9 millions d'euros en bijoux. Les policiers ont remonté la trace des suspects à partir de l'ADN d'un homme laissé sur un lien ayant servi à ligoter Kim Kardashian. 

C.H.A. avec Alexandra Gonzalez