BFMTV

Elite, la nouvelle série espagnole Netflix qui vous fera oublier La Casa de papel

Itzan Escamilla, star de "Élite"

Itzan Escamilla, star de "Élite" - Netflix

Fidèle à la tradition des séries pour adolescents, ce thriller a tous les ingrédients pour convaincre le public, dès ce vendredi sur Netflix

Adolescence, argent, sexe, meurtre. Tels sont les ingrédients d'Élite, nouvelle production espagnole de Netflix. Après le succès de La Casa de Papel, dont une saison 3 est attendue en 2019, la plateforme de streaming dévoile ce vendredi cette nouvelle production originale. 

À mi-chemin entre la série pour adolescents et le thriller, Élite propose une immersion à Las Encinas, une école espagnole huppée. Ses étudiants privilégiés y côtoient quelques jeunes désargentés, transférés après la destruction de leur établissement par un séisme. À ce choc des cultures s'ajoute une enquête criminelle, lorsqu'un meurtre est commis.

Une série pour ados comme les ados les aiment

Elite adopte les codes du teen-drama (drame pour adolescents), genre à part entière, pour séduire les jeunes téléspectateurs: des querelles tenaces, des amours éphémères et interchangeables, des mineurs un peu trop portés sur les substances réservées aux adultes (voire complètement illégales) et la découverte des choses de la vie. Le tout servi par des acteurs beaux comme des mannequins Abercrombie, souvent plus proches des trente bougies que du bac.

De Newport Beach à Gossip Girl, en passant Skins ou plus récemment 13 Reasons Why, le goût des adolescents pour les séries remplies d'interdits a été maintes fois prouvé. Les bandes-annonces ultra-efficaces d'Élite, où sexe et trahison côtoient enquête policière et hémoglobine, laissent supposer que tous y trouveront leur bonheur. 

Un casting déjà célèbre

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures gaspacho: en découvrant Élite, les abonnés de Netflix reconnaîtront sûrement trois visages familiers: ceux de Miguel Herrán, María Pedraza et Jaime Menéndez Lorente. Car avant d'arpenter les couloirs immaculés de Las Encinas, tous les trois ont été mêlés au braquage de La Casa de Papel

"C'est rare pour des acteurs de pouvoir travailler ensemble sur deux projets consécutifs. C'était vraiment drôle de se retrouver", a déclaré Jaime Lorente auprès de Première. "C'était vraiment cool de les retrouver, de travailler à nouveau avec eux", s'est également réjoui Miguel Herrán. Les fans de La casa de papel seront ravis de retrouver Rio, Denver et Alison Parker.

Lutte des (salles de) classes

Comment immerger le téléspectateur dans un monde qui lui est étranger? En basant l'intrigue sur un personnage aussi novice que lui. Ceux qui suivront Élite découvriront Las Encinas à travers les yeux de Samuel, jeune prolétaire moqué par ses nouveaux camarades. Le visage d'Itzan Escamilla, son interprète, n'est pas inconnu des abonnés Netflix, qui l'ont déjà vu dans la série Les demoiselles du téléphone (Las chicas del cable).

Intégrer un volet social en toile de fond n'a jamais fait de mal aux séries pour adolescents. Dès 2003, des millions de jeunes à travers le monde ont exploré les plages huppées d'Orange County au côté de Ryan Atwood, le gamin des rues au coeur de Newport Beach. Quelques années plus tard, Dan Humphrey cherchait désespérément à se faire une place parmi l'élite new-yorkaise des stars de Gossip Girl.

Une équipe rodée

L'équipe aux manettes d'Élite, Darío Madrona et Carlos Montero, n'en est pas à son coup d'essai. Le premier a collaboré à plusieurs fictions espagnoles à succès (Los Protegidos, La Chica de ayer) et le second est à l'origine de Physique ou Chimie, autre série pour adolescents qui a traversé les frontières de la péninsule ibérique.

Benjamin Pierret