BFMTV

Ed Westwick, star de Gossip Girl, accusé de viol

Ed Westwick à Beverly Hills en novembre 2015

Ed Westwick à Beverly Hills en novembre 2015 - John Sciulli - Getty Images North America - AFP

Une actrice américaine affirme avoir eu une relation sexuelle non consentie avec le comédien de 30 ans il y a quelques années.

L'onde de choc de l'affaire Weinstein se fait toujours sentir. Les révélations d'abus sexuels concernant le producteur américain ont libéré la parole de nombreuses victimes présumées à Hollywood. Alors que les accusations s'accumulent, visant notamment Kevin Spacey et Dustin Hoffman, une nouvelle star du show-business est mis en cause. Ed Westwick, connu principalement pour le rôle de Chuck dans Gossip Girl, est accusé de viol par la comédienne Kristina Cohen. 

Dans un long post publié sur Facebook ce lundi, l'actrice américaine de 27 ans assure que l'acteur de 30 ans a abusé d'elle il y a trois ans. Elle aurait fait la connaissance de l'acteur par le biais d'un producteur avec lequel elle sortait à l'époque: "C'est ce producteur qui m'a emmenée chez Ed où je l'ai rencontré pour la première fois. J'ai eu envie de partir quand Ed a suggéré qu''on devrait tous baiser'. Mais le producteur ne voulait pas partir et mettre Ed mal à l'aise", raconte-t-elle. 

"J'ai été réveillée brutalement"

Kristina Cohen, qui a campé quelques rôles mineurs dans des séries comme Californication, raconte que l'acteur a insisté pour qu'ils restent dîner. Parce qu'elle invoquait sa fatigue dans l'espoir de pouvoir partir, Ed Westwick lui aurait proposé d'aller s'allonger dans la chambre d'ami, où elle s'est endormie. 

"J'ai été réveillée brutalement par Ed sur moi, ses doigts entrant dans mon corps", affirme l'actrice sur Facebook. "Je lui a dit d'arrêter mais il était fort. J'ai lutté autant que j'ai pu mais il a attrapé mon visage dans ses mains, m'a secouée, m'a dit qu'il voulait me baiser. J'étais paralysée, terrorisée. (...) Il m'a tenue et il m'a violée."

Kristina Cohen raconte par ailleurs que le producteur (qu'elle ne nomme jamais) l'aurait accusée d'avoir "activement pris part" à l'acte et l'aurait convaincue de ne pas en parler pour ne pas mettre sa propre carrière en danger. 

La victime présumée conclut son post en se disant "dégoûtée" de voir "des hommes comme Ed Westwick respectés publiquement", et espère que sa prise de parole "aidera d'autres (victimes) à comprendre qu'elles ne sont pas seules, qu'elles ne sont pas responsables, et que ce n'est pas leur faute." L'acteur britannique n'a pas encore réagi. 
B.P.