BFMTV

Johnny Hallyday: un mois après sa mort, les fans continuent de se recueillir à La Madeleine à Paris

L'église de la Madeleine, où se sont tenues les obsèques de Johnny Hallyday, est devenue aujourd'hui un véritable lieu de pèlerinage pour les fans du rockeur

Ils s'étaient rassemblés par milliers dans les rues de Paris pour rendre un dernier hommage à leur "dieu". Le 9 décembre dernier, l'hommage populaire réservé au rockeur Johnny Hallyday, mort à 74 ans d'un cancer des poumons, avait provoqué une incroyable vague d'émotions dans toute la France, notamment aux abords de l'église de La Madeleine où s'étaient tenues les obsèques de l'artiste, en présence de sa famille et de nombreuses personnalités. Près d'un mois plus tard, les fans continuent de venir, faisant provisoirement de cet endroit symbolique de la capitale un lieu de pèlerinage pour les fans.

Admiratrice de Johnny Hallyday, Caroline se rend notamment tous les jours plusieurs heures sur les marches de l'église pour changer les fleurs déposées ou réécrire les messages laissés par les fans et abîmés par la pluie. "J'ai fait ça pour les gens qui aimaient Johnny Hallyday, qui aimaient l'homme, explique-t-elle à BFMTV. Je mets du bonheur tous les jours sur les marches de l'église pour les gens qui viennent se recueillir."

"Combler le vide pour les fans"

Et depuis les obsèques de Johnny Hallyday, La Madeleine, sur laquelle était déployé un immense portrait du chanteur le 9 décembre dernier, les fans de la première heure comme les touristes de passage se pressent dans cette enceinte religieuse. Sur un panneau à l'entrée est d'ailleurs présentée la "bienvenue à tous ceux qui souhaitent entrer pour se recueillir." "On est venu spécialement", reconnaît une fan présente à La Madeleine. "On s'aperçoit que malgré les jours qui ont passé depuis la cérémonie, il y a encore des gens qui pensent à lui", témoigne un autre au pied des marches.

A l'intérieur de l'église, quelques photos et un registre ont été mis à disposition du public, en manque de lieu de rassemblement pour se recueillir en métropole, alors que le chanteur a été inhumé sur l'île de Saint-Barthélemy.

"C'est important qu'ils ne se sentent pas dans le vide en rentrant dans cette église, justifie Benoit Horaist, curé de la paroisse de La Madeleine. C'est pour ça qu'on a mis des petites marques souvenirs, mais sans non plus faire un temple de Johnny. Ca reste une église."

En trois semaines, trois livres d'or ont déjà été remplis de pensées et d'hommages à Johnny Hallyday. Ces registres seront ensuite remis à la famille du chanteur.

Fabien Morin, avec J. Portal et A. Drieghe