BFMTV

Comment un crash d'avion a poussé Johnny Hallyday à rédiger son dernier testament

Johnny Hallyday lors d'un concert à Bordeaux en 2013

Johnny Hallyday lors d'un concert à Bordeaux en 2013 - Nicolas Tucat - AFP

Une enquête du Point révèle que Johnny Hallyday a choisi de modifier une dernière fois son testament à la suite du crash de l'avion de la Malaysia Airlines en 2014.

Ce crash aura fait office de prise de conscience pour le rockeur. Alors que le testament de Johnny, qui fait de son épouse Laeticia son unique héritière, a provoqué une véritable bataille judiciaire au sein du clan Hallyday, un nouvel élément vient remettre en perspective les conditions dans lesquelles le chanteur a écrit ce testament contesté par ses deux premiers enfants. Dans une enquête du Point, on apprend que c'est un crash d'avion qui a poussé Johnny a modifié une nouvelle fois son testament en 2014.

Selon nos confrères, le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, survenu en mars 2014, a eu un rôle déterminant dans la volonté de Johnny Hallyday de rédiger son dernier testament. En apprenant la disparition de cet avion, qui transportait 239 personnes à bord, le rockeur et son épouse Laeticia ont décidé de "rédiger des testaments croisés, afin de se confier l'un à l'autre, leur entier patrimoine en cas de décès" car "l'hypothèse d'une mort simultanée, 'concomitante', lors d'un crash, est abordée".

Johnny et Laeticia utilisaient beaucoup l'avion

Que ce soit pour se rendre à Los Angeles, Paris ou sur l'île de Saint-Barthélemy, l'avion était "un moyen de transport que Johnny et Laeticia utilisaient beaucoup", précise le magazine. Et ce crash de l'avion de la Malaysia Airlines a incité l'artiste à prendre des mesures de précaution en rédigeant un sixième et dernier testament en juillet 2014. Le couple en a également profité pour créer quatre trusts pour "héberger les droits artistiques de la star, les actifs américains et les actifs situés hors des Etats-Unis".

De ce testament qui les déshérite, Laura Smet et David Hallyday n'en avaient pas connaissance au moment du décès de leur père et ils ignoraient alors tout de ses dernières volontés, comme le confiait une source proche du dossier à BFMTV. La semaine dernière, ils ont décidé avec leurs avocats d'assigner Laeticia Hallyday en justice, estimant que leur père aurait dû respecter la loi française qui interdit de déshériter ses enfants. Dans leur assignation en justice, ils mentionnent les biens reçus à titre d'avance sur héritage, pour qu'ils soient décomptabilisés de l'héritage final. 

Fabien Morin