BFMTV

Crash du vol MH17: pourquoi Malaysia Airlines tarde à communiquer la liste des passagers?

298 personnes ont trouvé la mort dans le crash du vol MH 370.

298 personnes ont trouvé la mort dans le crash du vol MH 370. - -

Malaysia Airlines n'a toujours pas communiqué les noms des passagers décédés dans le crash du vol MH17. Un délai qualifié d'"aberrant" par des professionnels.

Plus de douze heures après le crash du vol MH17 en Ukraine, la compagnie aérienne n'a toujours pas publié la liste des passagers qui étaient à bord de l'avion de Malaysia Airlines.

Même leur nationalité n'a pas été complètement vérifiée: à l'heure où nous publions cet article, celle de quatre passagers n'était pas encore communiquée, sur les 298 disparus (dont quinze membres d'équipage). Selon François Hollande, il n'y aurait toutefois pas de victimes françaises à déplorer.

Un délai "aberrant"

Un délai "aberrant", selon Jean Serrat, ancien commandant de bord interrogé par BFMTV. "Dans les minutes qui suivent, on aurait dû avoir le listing complet des passagers. Ils sont listés avant le vol, et il y a également un enregistrement au comptoir", explique cet expert.

Comment dès lors, expliquer un tel retard dans la communication de la liste des passagers? Le gouvernement malaisien a tenté de répondre à cette interrogation lors d'une conférence de presse, vendredi après-midi: "Certains voyageurs en transit sur des vols privés n'avaient pas de passeports", a expliqué le ministre malaisien des Transports, avant d'affirmer: "Malaysia Airlines diffusera le manifeste complet des victimes plus tard dans la journée."

Tirer les leçons du vol MH370

Sur son compte twitter et dans un communiqué, la compagnie aérienne préfère souligner qu'elle attend d'avoir contacté les familles de toutes les victimes avant d'annoncer quoi que ce soit.

@weechookeong - Every single passengers on MH17 needs to be verified for their nationality before being released to public.
— Malaysia Airlines (@MAS) 18 Juillet 2014

Traduction: La nationalité de chaque passage sur le vol MH17 doit être vérifiée avant d'être rendue publique. Une façon déviter le couac lors du crash du vol MH370 dans l'océan Indien, en mars dernier.

A ce moment-là, la compagnie s'était empressée de publier la liste des passagers, quelques heures après l'accident. Résultat: les familles d'un passager italien et d'un autrichien avaient eu très peur en voyant le nom de leurs proches dans la liste des gens qui se trouvaient en bord. En réalité, ils s'étaient tous deux fait voler leurs passeports, et étaient sains et saufs.

J. S.