BFMTV

Rogue One: le premier Star Wars sans... le compositeur John Williams

Pour la première fois dans l'histoire de la franchise "Star Wars" John Williams n'a pas signé la musique du nouveau volet de la saga, "Rogue One".

Pour la première fois dans l'histoire de la franchise "Star Wars" John Williams n'a pas signé la musique du nouveau volet de la saga, "Rogue One". - Todd Williamson - Getty Images North America - AFP

Mercredi, les fans de Star Wars découvriront Rogue One, le nouveau spin-off de la franchise. Mais pour la première fois de l'histoire de la saga, ce n'est pas John Williams, légende de la musique de films, qui signera la bande-originale de ses nouvelles aventures venues d'une galaxie lointaine, très lointaine...

L'empreinte qu'il a laissée sur la saga est énorme. En quarante ans et sept films, le compositeur américain John Williams a donné à l'univers de Star Wars sa touche musicale si singulière. Et la musique est justement prépondérante dans chaque volet. Impossible de dissocier Dark Vador du thème de The Imperial March ou d'imaginer le générique avec le texte déroulant sans le cultissime Main Title. Pourtant si John Williams s'apprête à enregistrer en studio très prochainement la musique de Star Wars VIII, ce n'est pas lui qui signe celle de Rogue One, le spin-off de Gareth Edwards en salles ce mercredi 16 décembre. Une première dans l'histoire de la saga.

Les studios Disney et LucasFilm ont décidé de confier la musique de leur nouveau film à Michael Giacchino (qui a remplacé au pied levé en septembre le Français Alexandre Desplat, annoncé à l'origine). Mais le choix de ce compositeur américain n'est pas anodin. L'homme a fait ses preuves ces dernières années dans le monde de la musique de film, notamment chez Disney, en écrivant les sublimes partitions de plusieurs longs-métrages Pixar comme Les Indestructibles, RatatouilleLà-haut (qui lui a valu son premier Oscar en 2010), Vice Versa ou Zootopie.

Michael Giacchino, de stormtrooper à compositeur

Familier à l'univers de la science-fiction (il a composé les différentes bandes-originales de la saga Star Trek de son ami J.J. Abrams, celles de Doctor Strange ou A la poursuite de demain), Michael Giacchino a même déjà mis un premier pied dans la saga Star Wars à l'occasion du 7ème volet. Dans Le Réveil de la Force, il s'est en effet offert un petit rôle en incarnant le temps d'une scène... un stormtrooper

Si Michael Giacchino a hérité du privilège (et de la lourde tâche) de mettre en musique ce nouveau Star Wars, John Williams ne sera pas loin non plus. Sa musique en tout cas. Car son successeur a bien sûr tenu (et Disney aussi) à ce que certaines mélodies emblématiques de la saga soient utilisées dans Rogue One. A l'image des différentes bandes-annonces du film qui reprenaient déjà des thèmes écrits par John Williams pour la saga.

5% de John Williams

Que les fans se rassurent donc, l'homme au cinquante nominations aux Oscars ne disparaît pas complètement de la franchise intergalactiques créée par George Lucas et pour laquelle il a contribué au succès. Dans un entretien à Entertainment Weekly, Michael Giacchino assure que 5% de sa musique seront issues de celles de John Williams, son modèle depuis son plus jeune âge.

"Comme un enfant qui a grandi avec les musiques de John Williams et qui a été catapulté là pour ce qu'il a fait, j'avais une idée très précise de ce que je voulais et comment je l'utiliserai, raconte Michael Giacchino. 95% de la musique est originale, mais j'ai mis des petits moments ici et là avec des touches de John Williams."

Cet admirateur sans bornes du multi-oscarisé John Williams (qui reçut la prestigieuse statuette pour Star Wars IV, un nouvel espoir en 1978) n'a eu que trois mois pour écrire la partition des aventures de Jyne Erso et de son commando rebelles missionné pour voler les plans de l'Etoile de la Mort. Comme son modèle, sa bande-originale fera la part belle à la musique symphonique. Il assure avoir tenu à "respecter les codes et le langage" instaurés par John Wiliams dans ses films, tout en créant "quelque chose de nouveau" qui lui ressemble.

Rogue One: une partition sous le signe de l'émotion

Concernant sa vision du film, Michael Giacchino confie: "Il ressemble d'une certaine façon à ces excellents films sur la Seconde Guerre mondiale et j'ai adoré ça. (...) Bien sûr, c'est un film d'action et un 'film Star Wars', et il a toutes ces choses que vous espérez et adorez, mais c'est un film qui est également empli d'émotions. J'ai vraiment été saisi par ça."

Tout au long de son immense carrière, John Williams, 84 ans, aura signé les musiques et thèmes de sagas mondialement connues comme Indiana Jones, Harry Potter, Superman, Les dents de la mer ou encore Jurassic Park. Si dans la franchise de son complice Steven Spielberg sur les dinosaures, le légendaire compositeur n'avait écrit "que" la musique des deux premiers volets, pour Jurassic World sorti en 2015, c'est à un certain... Michael Giacchino que les studios avaient confié la musique. Suivre les traces de John Williams, le compositeur sait donc faire. Quand les premières notes de Rogue One résonneront dans les salles obscures, les fans de la saga Star Wars devraient en avoir une nouvelle preuve.