BFMTV

Charles Consigny, Hapsatou Sy, Eric Zemmour, Jeremstar... la mise au point de Raquel Garrido

Raquel Garrido

Raquel Garrido - Jean-François Monier-AFP

A l'occasion de la sortie de son livre, celle qui fut la porte-parole de Jean-Luc Mélenchon se livre.

Porte-parole de Jean-Luc Mélenchon puis chroniqueuse des Terriens du Dimanche, Raquel Garrido vient de publier aux éditions Michel Lafon un livre, Manuel de guérilla médiatique. A cette occasion, elle se confie à Closer et évoque ses relations avec Charles Consigny, Hapsatou Sy, Eric Zemmour et Jeremstar. 

Ce dernier, viré de l'émission en juin dernier après le dépôt d'une plainte pour viol sur mineur contre un de ses proches, n'est pas apparu dans l'émission depuis sa suspension en janvier. Raquel Garrido a réaffirmé son soutien envers son ancien collègue: 

"On peut le comprendre sur le plan économique, mais ça reste profondément injuste", explique-t-elle. "Je suis très solidaire avec Jérémy, ce qui lui est arrivé est d'une extrême violence. Il n'a même pas été entendu et il n'y a rien dans ce dossier. Heureusement, il a beaucoup de talent, et a même doublé son audience depuis le scandale."

"Eric Zemmour veut désagréger la société française"

Concernant Hapsatou Sy, Raquel Garrido estime que "l'émission n'est pas la même sans elle" et charge le polémiste du Figaro: "Eric Zemmour veut désagréger la société française et il a réussi à le faire avec notre propre équipe." L'avocate défend l'absence de réaction de Thierry Ardisson face à la diatribe d'Eric Zemmour: 

"Il ne faut pas regarder cette affaire par le petit bout de la lorgnette, sous peine de rendre service à Zemmour. Le vrai problème, c'est que 20 % des électeurs sont à peu près d'accord avec ses idées. On a fait notre travail à l'émission, dans notre contrainte de temps", assure-t-elle.

La chroniqueuse s'en prend aussi aux Grandes Gueules ("ils m'ont sauté à la gorge de façon hypocrite") et en particulier à son homologue d'On n'est pas couché: "Que Charles Consigny me reproche d'avoir deux téléphones comme étant la marque de ma tartufferie, c'est absurde", lance-t-elle, avant d'estimer qu'il joue à "l'acteur" dans l'émission de Laurent Ruquier: 

"L'émission manque de diversité politique, on est dans un centre mou idéologique avec des gens plutôt d'accord avec Macron."

Jérôme Lachasse