BFMTV

Explosions à Boston: les premiers éléments de l'enquête

Des joggeurs sous le choc, quelques minutes après la double explosion à Boston.

Des joggeurs sous le choc, quelques minutes après la double explosion à Boston. - -

L'attentat à Boston, aux Etats-Unis, n'a toujours pas été revendiqué, mais d'ores et déjà, deux pistes sont privilégiées par les enquêteurs du FBI.

Près de douze ans après le 11-Septembre, les Américains ont connu lundi un nouvel attentat sur leur sol. Deux bombes ont explosé à Boston sur la fin du parcours du marathon, auquel prenaient part plus de 27.000 coureurs. BFMTV.com fait le point sur l'enquête, et suit en direct l'évolution de la situation.

> Que s'est-il passé?

Lundi, très exactement 4 heures, 9 minutes et 44 secondes après son départ, à 14h50 heure locale, le marathon de Boston a été la cible de deux explosions à proximité de la ligne d'arrivée.

La première est survenue sur Boylston Street, peu avant l'arrivée du marathon. L'explosion a retenti sur la gauche des coureurs qui terminaient les 42 km et au beau milieu des passants massés sur le trottoir, venus soutenir les sportifs dans les derniers instants de la course.

Treize secondes plus tard, la seconde explosion s'est produite à quelques dizaines de mètres, un peu plus haut sur le même trottoir. Les deux explosions sont dues à des bombes artisanales, qui contenaient peut-être des objets contondants, comme des lames de rasoir ou encore des clous.

Triste ironie du sort, cette 117e édition du marathon était dédié aux victimes de l'école de Newtown, tuées le 14 décembre dernier par un homme armé.

> Combien de blessés et de morts?

Le bilan ne cesse d'évoluer d'heure en heure. Selon un dernier chiffre, quelque 144 personnes auraient été blessées par la double explosion, rapporte CNN, qui parle d'un véritable "champ de bataille", et trois personnes sont mortes, dont un garçon de huit ans affirment plusieurs médias américains.

La majeure partie des victimes ont eu les jambes "soufflées" par l'attentat selon de nombreux témoignages, qui décrivent "des morceaux de corps jonchant le sol", visibles d'ailleurs sur certaines photos. Des roulements à bille placés dans les bombes ont provoqué des blessures particulièrement atroces, ont indiqué la police et des médecins.

> Où en est l'enquête?

Unanimement condamné dans le monde, l'attentat n'avait toujours pas été revendiqué mardi. Les talibans pakistanais, liés à l'attaque ratée à la voiture piégée de Times Square à New York en mai 2010, ont nié mardi toute implication, tout en rappelant être favorables aux attaques contre les Etats-Unis et ses alliés.

Selon des médias américains, la police interrogeait un jeune Saoudien présent sur le lieu des explosions, mais les autorités soulignaient qu'elles interrogeaient de nombreux autres témoins et que personne n'avait, à ce stade, été arrêté.

> Piste islamiste ou américaine?

Pour l'heure, même si Barack Obama se refuse à pointer un coupable, deux pistes sont privilégiées par les enquêteurs.

La piste islamiste d'abord, que les dénégations des talibans pakistanais n'ont pas permis d'exclure. Le modus operandi -deux explosions simultanées- fait notamment partie de la signature de la mouvance terroriste d'Al-Qaïda.

La piste américaine ensuite. L'attentat a été commis le jour, férié, du Patriot's Day, lors duquel est célébré le début de la Guerre d'Indépendance en 1775. Une date symbolique qui pousse les enquêteurs à soupçonner une mouvance d'extrême droite voulant s'en prendre à l'Etat fédéral.

A LIRE AUSSI:

>> EN DIRECT - Explosions de Boston: "nous prenons des précautions" assure Valls

>> Images impressionnantes des explosions de Boston

>> Explosions à Boston: la détresse des Américains sur Internet

>> Explosions à Boston: des charlatans profitent du désarroi

Alexandra Gonzalez avec AFP