BFMTV
Religions

Disparition d'une relique de Jean-Paul II dans une basilique de Bourgogne

Jean-Paul II, le 5 septembre 1998

Jean-Paul II, le 5 septembre 1998 - Gérard Julien - AFP

Le parquet de Mâcon a indiqué ce jeudi avoir ouvert une enquête préliminaire, confiée à la gendarmerie, après qu'une relique du pape Jean-Paul II a disparu entre le 8 et 9 janvier de la basilique de Paray-le-Monial en Saône-et-Loire où elle était conservée.

Le parquet de Mâcon a ouvert une enquête préliminaire après la disparition d'une relique du pape Jean-Paul II exposée dans la basilique de Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire, ville de pèlerinage où il célébra une messe en 1986.

Il s'agit d'un morceau de tissu de 1 cm2 taché par le sang du souverain pontif lors de sa tentative d'assassinat en mai 1981, a indiqué à l'AFP jeudi le maire de Paray-le-Monial, Jean-Marc Nesme, confirmant des informations du Journal de Saône-et-Loire. La gendarmerie de Paray a été chargée de mener l'enquête après une plainte déposée par la paroisse, comme l'a confirmé le parquet de Mâcon à l'AFP.

Un vol constaté par le sacristain

Le vol aurait eu lieu "entre le 8 et le 9 janvier", et a été découvert "le soir, par le sacristain qui fermait la basilique", selon le maire. La relique se trouvait dans l'une des trois chapelles de la basilique, "dans un petit boîtier, placé sous une cloche en verre", sous une photo du pape polonais.

La relique avait été donnée à la paroisse par l'archevêque de Cracovie en 2016, en souvenir de la tentative d'assassinat du 13 mai 1981 qui valut trente ans de prison à un militant turc ultranationaliste. Le musulman avait ouvert le feu sur le souverain pontife sur la place Saint-Pierre du Vatican à Rome, justifiant ensuite son geste par une "mission divine".

Des "liens étroits" unissent la ville mariale de Paray-le-Monial et Jean Paul II qui y avait présidé une messe en octobre 1986 "devant 150.000 fidèles", selon Jean-Marc Lesme, qui a eu des responsabilités dans le groupe d'amitié France-Saint-Siège quand il était député.

Considéré comme l'un des joyaux des églises romanes de Bourgogne, la basilique du Sacré-Coeur de Paray-le-Monial a été construite par les moines de Cluny au XIIe siècle et attire chaque année des milliers de croyants.

R.V. avec AFP