BFMTV

Mariage pour tous : Binet-Poisson, deux députés au coeur du débat

-

- - -

Le mariage pour tous va faire l’objet d’une âpre bataille parlementaire et deux hommes, inconnus, se retrouvent au coeur du combat : Erwann Binet et Jean-Frédéric Poisson.

Après la rue, place à la bataille parlementaire. Les députés planchent à partir de cet après-midi sur le projet de loi de Christiane Taubira. Le mariage pour tous va faire l’objet d’une âpre bataille parlementaire et deux hommes, inconnus, se retrouvent au coeur du combat : Erwann Binet et Jean-Frédéric Poisson.

Le premier, député socialiste de l'Isère, est rapporteur du projet de loi. Mardi il doit prendre la parole devant ses confrères. Il devra aussi délivrer un avis sur les quelques 5300 amendements déposés par l’opposition.

"L'UMP a choisi clairement la guerre d'usure", analyse-t-il, "ils vont probablement essayer de nous mettre en minorité comme ils l'avaient fait pour le Pacs".

Néanmoins, Erwann Binet s'interroge : "Se faigueront-ils avant nous ?"

"Nous avons encore des progrès à faire en termes d'obstruction"

Son opposant premier, Jean-Frédéric Binet est prêt au combat sur les plateaux télés comme sur les bancs de l’Assemblée. Ce proche de Christine Boutin étient le record des amendements déposés : 231.

"5.360 amendements [5.367 exactement, NDLR] c'est très éloigné des 130.000, je dis bien 130.000, déposés par l'opposition en 2006 à propos de la privatisation d'EDF/GDF", insise-il, fier de ses chiffres. 

"Nous avons encore des progrès à faire en termes d'obstruction", sourit Jean-Frédéric Poisson. Car c'est bien ce que reproche la majorité. Ainsi, Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a dénoncé "les amendements ridicules", "grotesques" et "d'obstruction" de l'opposition.

Les deux hommes vont devoir s'habituer, les discussions parlementaires vont durer jusqu’au 10 février, jour comme nuit et, fait rarissime, week-end compris.

Jeremy Brossard et David Couloume et Stéphane Beaugeard