BFMTV

Mariage pour tous : Bruno Le Roux appelle ses collègues au front

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée.

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée. - -

Le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale a dénoncé les amendements de l'opposition. Il a également détaillé le "plan de bataille" du PS pour les débats autour du mariage pour tous, qui commencent ce mardi après-midi.

Tout le monde sur le front. C'est le message martelé par Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, aux députés PS en vue de "la bataille parlementaire" qui s'annonce autour du mariage pour tous.

Sur France Info, où il était notamment invité à expliquer la manière dont le PS va s'organiser pour cette "bataille parlementaire", Bruno Le Roux a affirmé avoir "demandé à tous les députés (PS) d'annuler tout ce qu'ils avaient à faire en fin de semaine". Il espère ainsi garantir une majorité socialiste durant tout le temps du débat, même les week-end, et ainsi ne jamais risquer de se retrouver en minorité à l'Assemblée.

>> Lire aussi : "Mariage homo : la bataille politique commence"

Les députés PS qui sont opposés au mariage pour tous auront-ils une liberté de vote ? Rien de moins sûr. Car si Bruno Le Roux affirme recevoir les réfractaires et tenter de les convaincre, il a tout de même rappelé qu'il s'agissait "d'une promesse de campagne du président de la République".

"Donc je dis (à ces députés PS) : 'quand on a été élu avec le soutien du Parti socialiste, on respecte les promesses de la campagne présidentielle"". Une manière courtoise d'appeler fermement, sinon d'obliger, à voter le texte. "Il faut assumer et être cohérent", a ajouté le député de Seine-Saint-Denis. Lundi, déjà, il affirmait que si aucune sanction n'était à prévoir, il n'était pas non plus sûrs que le PS les soutiendrait lors de prochaines élections.

"Des amendements ridicules" et "grotesques"

Rappelant que l'examen du projet de loi sur le mariage pour tous et l'ouverture de l'adoption aux couples homosexuels va durer plus "de 125 heures (...) ce qui est suffisant", le président du groupe socialiste a appelé à "un débat serein". Quoi qu'il arrive "nous voterons ce texte, je le dis ici de façon forte", a martelé ce farouche défenseur du projet.

Bruno Le Roux n'a pas non plus manqué de dénoncer "les amendements ridicules", "grotesques" et "d'obstruction" de l'opposition, fustigeant particulièrement "celui de monsieur Bompard" (extrême-droite, ndlr). L'opposition a déposé plus de 5.367 amendements contre le projet de loi sur le mariage pour tous.

Le chef de file des socialistes a également tenté de rassurer ses alliés verts et du Front de Gauche sur la PMA (procréation médicalement assistée). "Je leur dis que j'ai enlevé la PMA car je pensais que ce n'était pas le meilleur texte", a-t-il déclaré, "mais je n'ignore pas le débat qui sera organisé autour d'un nouveau texte". "Il faut savoir prendre quelques semaines" de réflexion, lancent-ils aux Verts et au FDG.

Bruno Le Roux s'est ensuite amusé du "bisou des deux députés socialistes", lors de la manifestation en faveur du mariage pour tous, dimanche dernier, auquel il "ne trouve rien à redire".

V. G.