BFMTV

Les vols dans les métros parisiens ont augmenté de 60% depuis le début de l'année

Ile-de-France Mobilités révèle ce jeudi que les vols ont augmenté de 60% dans les transports parisiens depuis le début de l'année 2019. Valérie Pécresse veut bannir les multirécidivistes du métro parisien.

Le nombre de vols dans les métros parisiens explose depuis le début de l'année. Ile-de-France Mobilités révèle ce jeudi qu'ils ont augmenté de 60% sur les dix derniers mois passant de 4.721 à 7.485. Les vols sans violence, quant à eux, ont augmenté de 74%. 

"Les pickpockets commettent en moyenne 1000 actes par an", a détaillé la présidente de la région, Valérie Pécresse, lors d'un déplacement sur le thème de la sécurité dans le métro. 

Parmi les lignes les plus touchées, les lignes les plus touristiques notamment la 1, la 6 ou encore la 8 et la 9. Le nombre de vols est par ailleurs particulièrement élevé dans les grandes stations. A Châtelet-Les-Halles, on dénombre ainsi 322 vols depuis le début de l'année. 

Bannir les multirécidivistes

Valérie Pécresse est cependant bien décidée à lutter contre cette recrudescence de la délinquance dans les transports franciliens. Alors que le nombre d'interpellations de pickpocket a augmenté de 104%, elle a ainsi renouvelé son souhait de bannir les pickpockets récidivistes du métro.

"Cela permettrait de les priver de leur gagne-pain", a-t-elle expliqué. Et de préciser: "ils seront condamnés par la justice et ils auront interdiction de se présenter dans les transports franciliens pendant six mois ou un an."

Une baisse des effectifs policiers

Fin octobre, la présidente de la Région Ile-de-France, qui doit dévoiler un plan pour améliorer la sécurité dans les transports d'ici la fin de l'année, a exprimé sa colère face à la baisse des effectifs policiers dans les métros, trams et RER dans une lettre adressée à Christophe Castaner. Selon Valérie Pécresse, 1000 policiers sont actuellement dédiés à la sécurité dans les transports contre 1350 en 2015. 

Alexandra Jaegy