BFMTV

"La route de la colère", "fièvre jaune", "samedi noir": la presse régionale se fait l'écho des gilets jaunes

Unes de la Voix du Nord et de Sud Ouest du 18 novembre 2018

Unes de la Voix du Nord et de Sud Ouest du 18 novembre 2018 - DR

Au lendemain de la première journée de mobilisation des gilets jaunes, la presse régionale s'interroge sur l'avenir du mouvement.

"Samedi noir. La route de la colère. La fièvre jaune". Les quotidiens régionaux se sont largement fait l'écho ce dimanche de la mobilisation des gilets jaunes. Si le gouvernement se refuse à évoquer une "mobilisation massive", avec plus de 280.000 manifestants, la presse locale estime pourtant qu'elle était "sans précédent".

"Pas spécialement par son ampleur puisqu'il est trop difficile de savoir combien de personnes ont enfilé le gilet jaune. Mais par sa forme", précise Thierry Jougla du quotidien Midi Libre.

Une mobilisation "pas négligeable" mais "décevante" selon la rédaction de Sud Ouest, qui pointe le risque d'un rapide démobilisation et d'une récupération politique de la contestation. Nombreux sont les titres régionaux à s'interroger ainsi sur l'avenir du mouvement des gilets jaunes.

"Le mouvement va devoir rester propre et solidaire"

"Pour s'inscrire dans la durée, le mouvement va devoir rester propre et solidaire. Ne pas céder à la tentation des extrêmes et dominer certaines tentations alors qu'il entre dans une deuxième journée de mobilisation cruciale sur le terrain, écrit ainsi Thomas Hirsch de La Provence.

Le manque de structure de ce mouvement de contestation pourrait bien être sa faiblesse, estime Le Télégramme qui souligne toutefois que "le désespoir mène à tout". Quoi qu'il en soit, les éditorialistes appellent le gouvernement à réagir.

"Les facteurs de la mobilisation demeurent et le gouvernement doit les entendre", souligne Bruno Dive de Sud Ouest, qui considère qu'elle va "bien au-delà d'une protestation contre la hausse des taxes" et qu'elle "traduit le désarroi d'une partie du pays face à un sentiment d'abandon et de déclassement".

laprovence.JPG
laprovence.JPG © -
Me.R.