BFMTV

Gilets jaunes: 409 blessés dont 14 grièvement rapporte Castaner

Christophe Castaner le 17 novembre 2018 dans la cellule de crise.

Christophe Castaner le 17 novembre 2018 dans la cellule de crise. - Katell Prigent - AFP

Plus de 287.000 personnes se sont mobilisées partout en France ce samedi contre la hausse des prix des carburants. 150 sites sont toujours mobilisés.

Interrogé ce dimanche matin sur les ondes de RTL, au lendemain du rassemblement des gilets jaunes, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a détaillé les chiffres de la mobilisation. Ainsi, selon les décomptes officiels, ils étaient 287.710 manifestants à travers la France, répartis sur 2.034 sites. A l'heure actuelle, "150 sites sont toujours mobilisés" a-t-il également souligné.

Le nouveau locataire de la place Beauvau a également tenu à faire le point sur les différents incidents qui ont émaillé la journée de samedi.

"409 personnes ont été blessées dans ces manifestations, dont 14 grièvement", le plus souvent par des automobilistes qui ont cherché à forcer des barrages.

Samedi en fin de journée, un premier bilan faisait état de 227 blessés. En Savoie, une sexagénaire est morte, percutée par une conductrice qui dit avoir paniqué face à la foule.

157 gardes à vue

La cohabitation avec les forces de l'ordre a parfois été difficile: certains débordements ont nécessité l'intervention d'une partie des 3 000 CRS en gendarmes mobiles déployés pour l'occasion. Au total, Christophe Castaner a annoncé l'interpellation de 282 personnes, dont 157 ont mené à une garde à vue.

Sur ces incidents, le ministre a tancé les responsables, estimant qu'ils avaient "le droit de manifester dans le respect du droit" mais ne pouvaient "pas interdire à des femmes et des hommes de circuler, on ne peut pas obliger des gens à porter des gilets jaunes", rappelant à chacun l'importance du "respect du droit."
Hugo Septier