BFMTV

Gilets jaunes: le mouvement enregistre sa plus faible mobilisation jeudi

Des gilets jaunes mobilisés à Montceau-les-Mines le 21 novembre 2018

Des gilets jaunes mobilisés à Montceau-les-Mines le 21 novembre 2018 - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Selon un décompté réalisé par le ministère de l'Intérieur, 3680 gilets jaunes ont été recensés à travers la France ce vendredi. C'est le plus faible taux de participation enregistré depuis le début du mouvement.

Moins de 4.000 gilets jaunes se sont mobilisés jeudi dans toute la France, étiage le plus bas depuis le début du mouvement le 17 novembre, selon un décompte du ministère de l'Intérieur vendredi, alors que de nouveaux appels à la mobilisation sont lancés pour samedi.

"Cette mobilisation continue d'être orientée à la baisse. Hier, pour la première fois depuis le 17 novembre, il y avait moins de 4.000 gilets jaunes mobilisés dans toute la France", a affirmé la place Beauvau à l'AFP. 3.680 gilets jaunes ont été recensés, a-t-on précisé de même source.

300 ronds-points évacués

Selon le ministère de l'Intérieur, environ 300 ronds-points ont été évacués par les forces de l'ordre depuis le 15 décembre. Au soir du 5e samedi de mobilisation, Christophe Castaner avait appelé à libérer ces ronds-points qui sont devenus au fil des jours les lieux emblématiques de la mobilisation des gilets jaunes. Quelque 200 ronds-points font encore l'objet d'occupations et doivent être évacués, a précisé une source proche du dossier.

Pour la journée de samedi, où de nouveaux appels à manifester ont été lancés, "un dispositif de sécurité proportionné et adapté sera mis en place" privilégiant la "mobilité et la réactivité", a affirmé le ministère de l'Intérieur sans préciser le nombre de forces mobilisées. 

Sécurité sur les axes de circulation

La semaine dernière, environ 69.000 membres des forces de l'ordre avaient été déployées, dont 8.000 à Paris, appuyées par des véhicules blindés à roues de la gendarmerie. Ces véhicules blindés seront à nouveau mobilisés samedi, fait savoir l'Intérieur. Ils seront "positionnés" en province, à Toulouse, Bordeaux et dans les Bouches-du-Rhône et "en alerte" à Paris.

À l'occasion de ce week-end de grands départs en vacances, "il sera fait en sorte de garantir la sécurité sur les grands axes de circulation", routes, péages, gares, souligne la place Beauvau. À Paris, la stratégie policière visant "à réagir en tout point et à tout rassemblement spontané susceptible de troubler l'ordre public", sera reconduite, ont précisé l'Intérieur et la préfecture de police.

C. P. avec AFP