BFMTV

Bac 2021: faut-il demander aux élèves de s'isoler sept jours avant les épreuves?

Préparation des sujets pour le bac de philosophie dans un lycée parisien (Photo d'illustration)

Préparation des sujets pour le bac de philosophie dans un lycée parisien (Photo d'illustration) - MARTIN BUREAU / AFP

Pour le syndicat des chefs d'établissement, instaurer une quarantaine d'une semaine pour les candidats aux épreuves écrites du baccalauréat serait une mesure sanitaire "de bon sens".

Une quarantaine pour bachoter. Plusieurs établissements du second degré ont déjà pris la décision de ne plus assurer de cours en présentiel à partir du jeudi 10 juin, rapporte France Inter. La raison: permettre aux élèves de s'isoler pendant sept jours avant la tenue des examens du baccalauréat.

Car le 17 juin doivent se tenir les épreuves écrites de français et de philosophie pour la filière générale et technologique. Un rendez-vous au cours duquel se retrouveront en salle un grand nombre de candidats dans un contexte malgré tout de crise sanitaire.

Du "bon sens" pour le syndicat des chefs d'établissement

Certains lycées ont donc décidé d'assurer la dernière semaine de cours à distance pour permettre aux adolescents de s'isoler et ainsi de minimiser les risques de contaminations. Un confinement préventif en somme, soutenu notamment par le syndicat des chefs d'établissement.

"Je crois que l'idée est en train de faire son chemin, il serait probable qu'il y ait une communication à terme sur cette question en tout cas elle serait plutôt de bon sens", a déclaré Bruno Bobkiewicz, le secrétaire national du SNPDEN (Syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale) ce matin sur France Inter.

Pas de consigne générale donnée par le ministère

Le proviseur de la cité scolaire Hector Berlioz à Vincennes (Val-de-Marne) note que cette période est celle où les élèves sont dans "une logique de révisions" et qu'il est tout à fait envisageable d'imaginer des révisions à distance à 100% les derniers jours avant les épreuves écrites: "On a appris à le faire à plusieurs reprises."

Interrogé par BFMTV.com, le ministère de l'Éducation confirme qu'aucune consigne générale de ce genre n'a été donnée "pour le moment".

Interrogée par France Inter, Sophie Vénétitay du Snes (syndicat majoritaire chez les professeurs des collèges et lycées) estime que l'isolement des candidats avant les épreuves "serait assez contradictoire avec les affirmations du ministre selon lesquelles on se contamine plus à la maison qu'à l'école".

Jean-Michel Blanquer a annoncé début mai que certains examens du baccalauréat seraient maintenus en présentiel - les les écrits de philosophie et de français (pour les élèves de 1ere) mais aussi l'épreuve du grand oral - avec "des conditions sanitaires strictes".

Hugues Garnier Journaliste BFMTV