BFMTV

Conférence, conseil des ministres, manifestations... Le calendrier à venir de la réforme des retraites

Alors que le projet de réforme des retraites devrait être présenté le 24 janvier en Conseil des ministres, une conférence de financements des partenaires sociaux devraient se dérouler en parallèle, et rendre ses conclusions fin avril.

Le Premier ministre a annoncé samedi être "disposé à retirer" l'âge pivot de 64 ans en 2027 du projet de loi sur la réforme des retraites. Il a également annoncé la mise en place d'une conférence de financement, réclamée par la CFDT, pour que les partenaires sociaux trouvent les moyens d'un retour à l'équilibre financier du système des retraites d'ici à 2027.

Mais ces annonces de Matignon n'ont pas convaincu une bonne partie de l'inter-syndicale. Dans un communiqué, le leader de la CGT Philippe Martinez s'est déclaré "plus que jamais déterminé à obtenir le retrait du texte", et "appelle les salariés chômeurs, retraités et jeunes à participer massivement aux grèves et manifestations prévues dès la semaine prochaine".

Le texte de loi présenté fin janvier

Le calendrier indiquant que le projet de réforme des retraites du gouvernement sera présenté en Conseil des ministres le 24 janvier, n'a pas changé. Le texte sera ensuite transmis à l'Assemblée nationale pour y être discuté par les députés, à partir du 17 février. L'adoption de cette loi est prévue pour cet été, d'après les prédictions d'Edouard Philippe.

La conférence de financement jusqu'à fin avril

En parallèle du parcours législatif se déroulera la "conférence sur l'équilibre et le financement des retraites" qui " remettra ses conclusions d'ici la fin du mois d'avril 2020, afin qu'elles puissent être prises en compte avant le vote du projet de loi en seconde lecture", écrit Edouard Philippe dans une lettre au Président de la République datée du 11 janvier 2020.

Cette conférence consiste en des réunions des partenaires sociaux, qui devront trouver un accord sur l'équilibre financier du système des retraites à horizon 2027. Un délai jugé "ambitieux" par Laurent Berger, leader de la CFDT, pour qui "il va falloir passer aux travaux pratiques" et qui en appelle "à tous ceux qui seront autour de la table pour garantir l'équilibre à long terme du système de retraite". 

Faute d'accord d'ici la fin du mois d'avril 2020, le gouvernement prendra par ordonnance les mesures nécessaires pour atteindre cet équilibre en 2027. Des décisions qui seront "éclairées par les travaux de la conférence", souligne la lettre du Premier ministre.

Une nouvelle journée de manifestation le 16 janvier

Ce calendrier du gouvernement sera ponctué de manifestations par les opposants à la réforme des retraites qui rejettent en bloc le texte. Samedi, l'intersyndicale a d'ores et déjà appelé à "organiser des actions de grève, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire, en rejoignant massivement par la grève le mouvement le 14 janvier".

Elle appelle à "poursuivre les actions et la mobilisation le 15 et à faire du 16 une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle massive de grèves et de manifestations".

La CGT a par exemple appelé à maintenir le blocage des expéditions de carburants des raffineries jusqu'au 16 janvier inclus, et a déposé un préavis de grève "reconductible bloquante" à partir du 13 dans deux centres de la Banque de France qui traitent plus du quart des billets du pays.

Salomé Vincendon