BFMTV

Réforme des retraites: la CFDT "salue le retrait de l'âge pivot du projet de loi"

-

- - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le syndicat a annoncé vouloir "poursuivre les discussions dans le cadre proposé pour répondre aux interrogations qui demeurent sur le futur régime universel."

Quelques minutes après l'annonce par Édouard Philippe de la suspension temporaire de l'âge pivot dans le projet de loi de réforme des retraites, la CFDT a salué cette décision, soulignant avoir avoir "obtenu" et qui a été annoncé samedi par le Premier ministre dans un courrier aux partenaires sociaux.

La centrale de Laurent Berger, favorable à la retraite par points mais fermement opposée à un âge pivot à 64 ans assorti de bonus-malus, salue un "retrait qui marque la volonté de compromis du gouvernement", et "va poursuivre les discussions dans le cadre proposé pour répondre aux interrogations qui demeurent sur le futur régime universel", écrit-elle dans un communiqué.

De son côté, de nouveau sur Twitter, Laurent Berger s'est personnellement réjoui de cette décision du gouvernement, assurant qu'il s'agit "d'une victoire pour la CFDT." 

"Nous avons obtenu le retrait de l’âge pivot, une victoire pour la CFDT ! Nous allons maintenant poursuivre notre action pour un système de retraite plus juste et solidaire!", a-t-il écrit. 

"Discuter sereinement de l'équilibre"

Le Premier ministre a annoncé dans une lettre aux partenaires sociaux samedi être "disposé à retirer" l'âge-pivot de 64 ans en 2027 du projet de loi sur la réforme des retraites, tout en conservant le principe d'un âge d'équilibre dans le futur système.

Il annonce également la mise en place d'une conférence de financement, réclamée par la CFDT, pour trouver les moyens d'un retour à l'équilibre financier du système en 2027.

"La CFDT s'engage pour porter ses revendications: meilleure prise en compte de la pénibilité, de la situation des femmes, sécurisation des transitions, notamment dans la fonction publique, amélioration du minimum contributif, développement de la retraite progressive et amélioration des fins de carrière", poursuit le communiqué.

"Le retrait de l'âge pivot est une bonne chose qui permet de discuter sereinement de l'équilibre", a abondé le secrétaire général de l'Unsa, Laurent Escure. "Cela va permettre d'avancer sur le reste de la réforme, pour obtenir des compensations, des garanties, des avancées", a-t-il déclaré à l'AFP.

H.S. avec AFP