BFMTV

Premier vol habité de SpaceX: Thomas Pesquet "croise les doigts"

Thomas Pesquet à Tokyo, le 19 septembre 2018.

Thomas Pesquet à Tokyo, le 19 septembre 2018. - MARTIN BUREAU / AFP

Une nouvelle ère spatiale s'ouvre ce mercredi avec le lancement par la société SpaceX de deux astronautes de la Nasa dans l'espace. Thomas Pesquet, qui devrait être le prochain à embarquer à bord d'un appareil américain en 2021, "croise les doigts" pour que tout se passe bien.

Plus que quelques heures avant le lancement de la fusée Falcon 9 de SpaceX qui doit envoyer deux astronautes sur la Station spatiale internationale (ISS). Le décollage aura lieu à 22h33 (heure française) ce mercredi, depuis la Floride, aux Etats-Unis, une étape historique car il s’agit du premier vol habité lancé par la compagnie d'Elon Musk.

L'astronaute français Thomas Pesquet "croise les doigts" pour que tout se passe bien car ensuite, il sera le premier Européen à voler à bord d'un véhicule américain pour atteindre lui aussi l'ISS en 2021.

Enjeu "énorme"

"L'enjeu est assez énorme car traditionnellement, on accédait à l'espace avec les fusées russes Soyouz. On va passer aux nouveaux véhicules américains, donc si le vol de SpaceX marche, tant mieux pour moi qui suis a priori le prochain en lice, côté européen, à aller dans l'espace", raconte-t-il. 

Thomas Pesquet doit entamer son entraînement sur le véhicule de SpaceX au mois de juin. Robert Behnken et Douglas Hurley, les deux astronautes qui décolleront à bord de la capsule Crew Dragon, son fin près pour cette mission emblématique. A 9h00 (19h00 en France) ils prendront le petit-déjeuner de leur choix avant de revêtir leurs combinaisons conçues par SpaceX et d'embarquer pour un vol qui devrait durer 19 heures. 

AL avec AFP