BFMTV
en direct

Plus de 30.000 cas supplémentaires en 24h en France, un nouveau record

Au lendemain de l'annonce choc d'une mise en place de couvre-feux nocturnes en Île-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi, le gouvernement va devoir se montrer pédagogue ce jeudi, avec une conférence de presse de Jean Castex à 14 heures, alors que les critiques de certains secteurs touchés comme la restauration se font déjà entendre.

Castex et Hidalgo en déplacement à Paris

Le Premier ministre, Jean Castex, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont visité ce jeudi après-midi un centre de dépistage au Covid installé à deux pas de l'Hôtel de Ville, où des tests antigéniques sont effectués, permettant d'avoir le résultat en une demi-heure.

La mairie de Paris a déploré ces derniers jours que les tests antigéniques ne soient pas déployés suffisamment dans la capitale.

En outre, Jean Castex et Anne Hidalgo ont évoqué "les conditions de mise en oeuvre du couvre-feu" dans la capitale, dont les détails doivent être rendus publics vendredi par la préfecture de police de Paris, dans un communiqué.

Les entreprises devront arrêter un nombre minimal de jours de télétravail

Le protocole sanitaire invitera les entreprises à définir "un nombre minimal" de jours de télétravail par semaine, tandis que dans la fonction publique les administrations devront mettre en place une organisation permettant deux à trois jours de télétravail par semaine, a annoncé le gouvernement ce jeudi.

Le Touquet instaure un couvre-feu dès ce samedi pour anticiper un "afflux de touristes"

Le Touquet-Paris-Plage instaurera ce samedi un couvre-feu de minuit à 6h du matin, suite aux annonces de couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles dont Lille, qui lui font craindre un "afflux conséquent" de touristes, a annoncé la ville.

"Suite aux annonces gouvernementales, instaurant notamment un couvre-feu dans les grandes métropoles de 21h à 6h (...) la Ville du Touquet-Paris-Plage se prépare à un afflux plus conséquent des résidents secondaires et des touristes" et la municipalité a "décidé de renforcer sensiblement les mesures sanitaires", explique-t-elle dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

"Les bars et restaurants du Touquet seront fermés à partir de 23h30" et tout déplacement sera ensuite proscrit jusque 6h", détaille la commune.


Covid-19: plus de 30.000 cas supplémentaires en 24h en France, une première

30.621 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés ces dernières 24h en France. C'est la première fois que le nombre de contaminations par jour dépasse la barre des 30.000 dans le pays.

Le nombre de décès attribuables à la maladie s'élève à 88 pour la journée, portant le bilan total des décès à 33.125 depuis le début de l'épidémie. Le taux de positivité des tests s'établit quant à lui à 12,6%.

Royaume-Uni: la reine Elizabeth II non-masquée pour son premier déplacement de la pandémie

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, Elizabeth II a quitté ce jeudi une résidence royale pour un engagement public hors de ses résidences.

La reine, accompagnée par son petit-fils le prince William, a visité le laboratoire militaire engagé dans la réponse à l'attaque au Novitchok en 2018 et désormais à la crise sanitaire. Sans masque, elle s'est attirée de nombreux commentaires sur les sites des tabloïds.

Pour cette visite exceptionnelle dans l'agenda de la monarque, des mesures de précaution avaient été prises, dont le dépistage au Covid-19 des 48 personnes amenées à rencontrer Elizabeth II et le prince William.

La Pologne entre en confinement partiel

Le Premier ministre polonais a demandé ce jeudi aux citoyens de "rester chez eux" et de "travailler à distance", en annonçant une série de mesures visant à endiguer une hausse record des cas de coronavirus.

"Aujourd'hui, nous devons revenir à la recommandation de base que nous connaissons depuis le printemps : rester à la maison", a déclaré le Premier ministre Mateusz Morawiecki lors d'une conférence télévisée, en conseillant "à tous ceux qui le peuvent de travailler à distance".

La Pologne a enregistré un nouveau record quotidien de 8.099 cas de coronavirus en 24 heures.

Restrictions de voyage: plus de la moitié de l'UE classée rouge dans la nouvelle carte publiée ce jeudi

16 pays, soit plus de la moitié de l'Union européenne, dont le Royaume-Uni, la France et l'Espagne, sont classés en rouge dans une nouvelle carte européenne sur les restrictions de voyage publiée ce jeudi par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Seuls trois pays de l'UE ou de l'Espace économique européen, la Norvège, la Finlande et la Grèce sont majoritairement en vert, tandis que cinq pays (Italie, Chypre, Estonie, Lituanie et Lettonie) sont principalement en orange.

L'Allemagne, l'Autriche, la Suède, le Danemark et l'Islande ne font toutefois pas l'objet de code couleur du fait d'un "manque de données sur les tests", pour une raison non précisée.

La carte doit être actualisée toutes les semaines.

Kamala Harris suspend ses déplacements en raison de cas dans son entourage

La candidate démocrate à la vice-présidence des Etats-Unis Kamala Harris suspend ses déplacements jusqu'à dimanche en raison de cas de Covid-19 dans son entourage, a annoncé jeudi l'équipe de campagne de Joe Biden.

"Par excès de prudence et conformément à l'engagement de notre équipe de campagne en faveur des plus hauts niveaux de précaution, nous annulons les déplacements de la sénatrice Harris jusqu'au dimanche 18 octobre", a dit dans un communiqué Jen O'Malley Dillon, une responsable de la campagne du candidat démocrate à la Maison Blanche.

Ursula von der Leyen quitte un sommet pour se mettre en quarantaine

La présidente de la Commission européenne a quitté le sommet des dirigeants, qui venait juste de commencer à Bruxelles, pour se mettre en quarantaine, après un cas de Covid-19 dans son équipe, a-t-elle annoncé sur Twitter.

"Je viens juste d'être informée qu'un membre de mon équipe a été testé positif au Covid-19 ce matin. J'ai moi-même été testée négative. Cependant par mesure de précaution, je quitte immédiatement le Conseil européen pour me mettre en quarantaine", a-t-elle expliqué.

Un billet de train ou d'avion après 21h "vaudra dérogation"

Les billets de train ou d'avion après 21h "vaudra dérogation au couvre-feu", a indiqué jeudi le Premier ministre, Jean Castex, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a détaillé les modalités des nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie.

"Si vous avez votre train-couchette, par exemple, ou un avion après 21h, si vous êtes muni de votre billet, de votre justificatif de transport, vous pourrez aller le prendre et ça vaudra dérogation", a-t-il assuré, alors qu'un couvre-feu nocturne sera mis en place à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles.

Hôpital: une indemnité de 110 à 200 euros brut par jour de congé non pris à la Toussaint

Les personnels soignants qui renonceront à leurs congés annuels "dans les prochaines semaines", à commencer par les vacances de la Toussaint, recevront une "indemnité compensatrice" de 110 à 200 euros brut par jour, a annoncé jeudi Jean Castex.

Cette "indemnité compensatrice de congés annuels non pris" vise à "reconnaître par avance l'engagement des agents qui seront mobilisés par nécessité de service dans les jours et semaines à venir", a déclaré le Prmeier ministre.

D'autres territoires placés en couvre-feu?

Le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué que de nouveaux territoires pourraient basculer dans la liste de ceux concernés par le couvre-feu en cas d'une évolution négative de l'épidémie.

"Le choix opéré est territorialisé car on n’applique pas les mêmes mesures partout. Certains territoires pourraient rejoindre la liste des territoires sous couvre-feu sanitaire."

Pour autant, le ministre a également demandé de la patience aux Français.

"Il faut plusieurs semaines pour qu’une mesure soit efficace. Le confinement a montré son efficacité en plusieurs semaines, il faut de la patience."

Assurances: vers un nouveau régime en cas de catastrophe sanitaire

Alors que les assureurs indiquent à leurs clients hôteliers ou restaurateurs qu'ils ne couvriront plus le risque pandémique, entraînant une grande inquiétude dans le secteur, Bruno Le Maire promet de finaliser "dans les prochaines semaines un nouveau régime d'assurance pour les entreprises en cas de catastrophe sanitaire impliquant une fermeture administrative".

Protocole sanitaire renforcé pour "tous les restaurants de France"

"Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table", a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Ce protocole renforcé, qui était auparavant valable uniquement dans les zones dites d'"alerte maximale", prévoit aussi "l'enregistrement du nom des clients pour faciliter le 'contact tracing'", a-t-il précisé.

Loyers: vers un crédit d'impôt pour les bailleurs professionnels

Face à cette question "incroyablement compliquée", le gouvernement est prêt à explorer toutes les pistes, notamment un crédit d'impôt pour les bailleurs de locaux commerciaux.

Fêtes privées, dont les mariages, dans des salles recevant du public "interdites" partout en France

"Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites" sur l'ensemble du territoire, a indiqué jeudi Jean Castex.

La mesure ne s'appliquait jusqu'alors que dans les seules zones en niveau d'alerte maximale. Le Premier ministre s'est exprimé lors d'une conférence de presse au lendemain de l'annonce de la mise en place d'un couvre-feu nocturne à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles.

Une nouvelle attestation à télécharger

Le ministre de l'Intérieur a également annoncé qu'une nouvelle attestation, indispensable pour sortir entre 21h et 6h, sera disponible très prochainement.

"Sur le site du ministère de l’Intérieur, il y aura la possibilité de télécharger la nouvelle attestation, et de l’avoir sur son téléphone. Elle se rechargera toutes les heures et bien sûr, on pourra continuer à écrire sur un papier libre pour les personnes les plus âgées ou pour ceux qui n’ont pas d’imprimante."

Gérald Darmanin a également expliqué que dans certains cas, d'autres pièces justificatives seront demandées.

"Pour l’attestation professionnelle, il faudra l’attestation et un justificatif de son entreprise ou une carte professionnelle", ajoute-t-il.

Une exonération de charges pour les entreprises concernées par le couvre-feu

Toutes les entreprises fermées administrativement pendant le couvre-feu bénéficieront d'une "exonération totale des cotisations sociales et patronales jusqu'à la fin du couvre-feu", a annoncé Bruno Le Maire ce jeudi.

Les entreprises du secteur de l'hôtellerie-restauration qui sont installées dans les zones de couvre-feu pourront également bénéficier d'une exonération totale de cotisations sociales et patronales dès qu'elles perdent 50% de leur chiffre d'affaires.

Quant aux cotisations salariales, l'Etat apportera une aide allant jusqu'à 20% de la masse salariale "qui permet en réalité de couvrir totalement le poids des charges sociales pour les entrepreneurs concernés".

Les PGE seront disponibles jusqu'au 30 juin 2021

Les prêts garantis par l'Etat seront prolongés de six mois, annonce Bruno Le Maire (jusqu'au 30 juin 2021).

Leur remboursement pourra être reporté d'une année supplémentaire "pour les entreprises qui en ont réellement besoin".

Les prêts directs de l'Etat seront également prolongés de 6 mois. Un numéro de téléphone unique sera mis en place pour les entreprises qui n'ont pas de solution type PGE ou fonds de solidarité.

Le fonds de solidarité pour toutes les entreprises

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie indique que l'accès au fonds de solidarité sera accessible à toutes les entreprises localisées dans les zones soumises au couvre-feu.

Le plafonnement à 60% du chiffre d'affaires est supprimé pour les entreprises de l'hôtellerie et la restauration.

"Un nombre de jour minimal de télétravail par semaine"

La ministre du Travail Élisabeth Borne a détaillé qu'un nouveau protocole au sein des entreprises devra être mis en place.

"Il est demandé aux entreprises de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent, mais aussi d’étaler les heures d’arrivée et de départ. Cela doit faire l’objet d’un dialogue social au sein de l’entreprise et nous souhaitons l’appliquer dès la semaine prochaine."

12.000 policiers et gendarmes mobilisés

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a détaillé le dispositif qui sera mis en place pour ces prochaines semaines. "12.000 policiers et gendarmes seront, chaque nuit, chargés de vérifier les interdictions", a-t-il expliqué.

En ce qui concerne les sanctions, elles ont également été détaillées par le ministre.

"Une amende de 135 euros, la même que pendant le confinement, et s’il y a réitération, au bout de trois fois, six mois d’emprisonnement possible et 3750 euros d’amende."

Castex annonce certains déplacements autorisés après 21h

En ce qui concerne le couvre-feu, le Premier ministre souligne que plusieurs déplacements seront tolérés ces prochaines semaines. "Ces règles doivent s’appliquer avec bon sens", explique-t-il.

"Certains déplacements seront autorisés, pour raison de santé, pour des raisons professionnelles, si vous travaillez de nuit, si vous avez un train ou un avion qui arrive ou part après 21h, si vous devez vous rendre auprès d’un proche en situation de dépendance, pour sortir votre animal de compagnie près de chez vous", a-t-il détaillé.

"La seule solution c’est le freinage", explique le Premier ministre

Lors de son allocution, Jean Castex a étaillé les inquiétants chiffres de la réanimation en France. "Les capacotés de réanimation sont fortement solicitées, à Paris, 46% des its de réanimation sont occupés par des patients covid-19", explique-t-il.

"J’entends dire que la bonne réponse aurait été de créer massivement des lits supplémentaires de réanimation. C’est faux, aucun système ne serait capable de répondre aux besoins d’une telle épidémie si nous ne faisions rien en amont. Il ne suffit pas de s’équiper, il faut aussi former des personnels, c’est impossible en quelques mois. La seule solution c’est le freinage."

Un état d’urgence sanitaire qui "à vocation à durer", confirme Castex

Lors de son point presse organisé ce jeudi, le Premier ministre a confirmé la durée de l'état d'urgence sanitaire pour la France.

"Cette décision vaut pour une durée de quatre semaines et à vocation à durer au-delà si le Parlement le valide", explique-t-il.

Plus de 38 millions de cas dans le monde depuis le début de l'épidémie

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.093.624 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11h.

Plus de 38.571.770 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 26.662.700 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d'autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Les Etats membres de l'UE appelés à "éviter un confinement généralisé"

La commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides a appelé les Vingt-Sept, qui se réunissent en sommet jeudi, à "faire le nécessaire" pour "éviter un confinement généralisé", au moment où le rebond de la pandémie conduit les Européens à durcir leurs mesures sanitaires.

"Mon premier message aux Etats membres aujourd'hui est un message d'urgence. Nous manquons de temps. Tout le monde doit faire ce qui est nécessaire pour éviter les effets dévastateurs du point de vue social, économique et de la santé d'un confinement généralisé", a déclaré la commissaire européenne lors d'une conférence de presse.

Elle a exprimé "une grande inquiétude" face à "une augmentation de plus en plus rapide des taux d'infection à travers toute l'UE", notamment une hausse du nombre d'hospitalisations, des cas les plus sévères et des décès.

Couvre-feu, règle des 6: quelles conséquences sur les vacances de la Toussaint?

Entre les couvre-feux locaux et le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire, que va-t-il advenir des vacances de la Toussaint? Emmanuel Macron a affirmé que les nouvelles restrictions annoncées mercredi soir n'empêcheront pas les Français de partir en vacances.

"Demander aux gens de rester confinés dans un appartement et de ne pas aller dans un lieu de vacances, ce serait disproportionné", a-t-il déclaré lors de son interview télévisée.

L'évolution de la situation en Europe est "très préoccupante", estime l'OMS

L'évolution de la pandémie de Covid-19 en Europe est "très préoccupante", bien que la situation ne soit pas similaire à celle du printemps, a averti ce jeudi la branche européenne de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Le nombre de cas par jour augmente, les admissions à l'hôpital aussi. Le Covid est désormais la cinquième cause de décès et la barre des 1000 décès par jour a été atteinte", a affirmé le directeur de la branche Europe de l'OMS, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse en ligne.

Les réunions privées à l'intérieur sur le point d'être interdites à Londres

Les neuf millions d'habitants de Londres ne pourront plus rencontrer amis et famille à l'intérieur, a annoncé ce jeudi le maire de Londres Sadiq Khan, le gouvernement s'apprêtant à relever d'un cran le niveau d'alerte dans la capitale britannique face à la propagation du coronavirus.

"Je m'attends à ce que le gouvernement annonce aujourd'hui que Londres passe prochainement au niveau 2 ou niveau d'alerte élevé des restrictions", a annoncé Sadiq Khan à l'assemblée de Londres, peu avant une allocution du ministre de la Santé Matt Hancock devant les députés.

Le protocole sanitaire en entreprise mis à jour vendredi

Le protocole sanitaire dans les entreprises sera actualisé et mis en ligne vendredi, après les annonces d'Emmanuel Macron et contributions des partenaires sociaux dans la journée de jeudi, a annoncé le ministère du Travail.

Une visioconférence a été organisée dans la matinée entre Elisabeth Borne, la ministre du Travail, le secrétaire d'Etat Laurent Pietraszewski (Santé au travail) et les organisations syndicales et patronales.

"Il s'agit de faire le suivi de la mise en oeuvre du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise en période de Covid et d'échanger avec eux sur des adaptations liées aux annonces du président de la République", indique la note.

Le gouvernement envisage un report des régionales et départementales

En pleine crise du Covid-19, l'Elysée envisage de créer une commission qui aurait à décider d'un report des élections départementales et régionales prévues au mois de mars 2021.

30% des opérations déprogrammées en Ile-de-France

Les hôpitaux d'Ile-de-France ont reçu pour instruction de déprogrammer "jusqu'à 30%" de leur activité pour faire place aux malades du Covid, a indiqué jeudi le directeur de l'agence régionale de santé (ARS) francilienne Aurélien Rousseau sur France Inter.

"En Ile-de-France, plus de 46% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid, c'est 531 malades, mais à la différence de la première vague, c'est tout l'hôpital qui est sous pression", a indiqué Aurélien Rousseau.

"On a 1628 malades dans des lits de médecine et on a aussi des malades du Covid dans des lits de soins de suite, dans des lits de psychiatrie, et donc c'est une forme de grande marée qui touche tout le monde simultanément".

A Rouen, l'annonce du couvre-feu a surpris tout le monde

Parmi les neuf métropoles qui seront concernées par le couvre-feu dès ce samedi, Emmanuel Macron a designé la métropole de Rouen. Une surprise pour cette ville de Seine-Maritime, qui n'avait, contrairement aux autres communes, pas été pointée du doigt lors des points hebdomadaires du ministre de la Santé Olivier Véran.

Le décret rétablissant l'état d'urgence sanitaire publié au Journal officiel

Le décret rétablissant l'état d'urgence sanitaire a été publié ce jeudi matin au Journal officiel. Ce texte permet à l'Etat de prendre, dès samedi 17 octobre à 00h00, "les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu puissent être prises".

"Les héros du printemps sont fatigués", assure Rémi Salomon

Président de la Commission Médicale d’Établissement de l’AP-HP, Rémi Salomon a estimé que les annonces d'Emmanuel Macron étaient attendues par le personnel médical.

"Les héros du printemps sont fatigués. Chaque Français est responsable du ralentissement. Ce sont des mesures difficiles, mais il faut comprendre que si on ne les fait pas, on court à la catastrophe", assure-t-il.

En outre, ce dernier a également tancé le président de la République pour son manque d'empathie envers le personnel médical.

"Les soignants auraient apprécié un mot de reconnaissance et de remerciement. Plus que ça, on attendait des annonces de mesures qui permettent de les assurer que leurs conditions de travail vont s’améliorer dans les semaines à venir. L’hôpital est fragilisé, et des soignants ont dit leur intention éventuelle de quitter l’hôpital. Ce serait dramatique pour les années qui viennent."

Plus de 20 millions de téléspectateurs ont suivi les annonces de Macron

Plus de 20 millions de téléspectateurs ont suivi l'interview du président de la République sur TF1 et France 2 mercredi, durant laquelle le président a annoncé des couvre-feux en Ile-de-France et dans huit métropoles pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

Sur TF1, l'entretien a été regardé par 11,89 millions de téléspectateurs, soit 40,2% de part d'audience, tandis que 9,03 millions ont écouté les annonces du président sur France 2, soit 30,5% de part d'audience, selon des données Médiamétrie jeudi.

Les attestations disponibles dans les prochaines heures

Sur France info, le porte-parole du gouvernement a également assuré que les attestations de déplacements, obligatoires pour les déplacements professionnels ou indispensables, seront prochainement mises à disposition.

"Tous les outils liés au couvre-feu seront mis en place et disponibles au moment où il rentrera en vigueur", a assuré Gabriel Attal.

"Il faut augmenter les sanctions" en cas de soirées privées

En ce qui concerne de potentielles fêtes clandestines qui se tiendraient durant cette période, Gabriel Attal a souligné que le gouvernement souhaitait frapper plus fort, et viser directement les organisateurs.

"On a des sanctions, une amende, mais on considère qu'elle n'est pas assez élevée. Il faut augmenter les sanctions et ça peut être très dissuasif. Au Royaume-Uni ça monte à 10.000 euros", a souligné le porte-parole du gouvernement.

"Il y aura un délai d'adaptation et de pédagogie", assure Gabriel Attal

Invité ce jeudi matin sur l'antenne de FranceInfo, le porte-parole du gouvernement a estimé qu'il fallait faire preuve "de bon sens" en ce qui concerne le couvre-feu, qui sera instauré dans plusieurs métropoles français dès vendredi minuit.

Pour lui, "il y aura un délai d'adaptation et de pédagogie", comme "à chaque fois qu'on a mis en place des nouvelles règles."

"Les détails seront donnés tout à l’heure. Pour ce qui est de promener son chien ou le jogging, c’est du bon sens, pendant le confinement on pouvait le faire rapidement, il faut être pragmatique. Ce qu’on vise, ce sont les rassemblements privés", explique-t-il.

Le producteur de spectacles Jean-Marc Dumontet réagit au couvre-feu

"Il y aura évidemment des représentations, elles démarreront à 19 heures (...). Nos endroits sont des endroits sûrs où les règles sanitaires sont respectées, où il y a des sièges de distanciation, où on porte un masque en permanence. Il n'y a pas de contamination possible", a réagi le producteur de spectacles et propriétaires de salles à Paris Jean-Marc Dumontet, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron.

"Dans ce moment anxiogène qu'on vit, on a besoin de dérivatif, de respiration, de vivre. le théâtre va nous permettre de vivre, de se divertir, de réfléchir (...) C'est notre devoir de maintenir les spectacles. Le public vient et a envie de venir. On a besoin de cette respiration. Parce que rentrer chez soi à 21h, ça va devenir anxiogène".

Pécresse: "Nous allons maintenir tous les transports ouverts"

Sur les transports en Île-de-France, Valérie Pécresse a ajouté: "Nous allons maintenir tous les transports ouverts (...) Après, nous apprécierons en fonction de la fréquentation, de la jauge, de comment nous adapterons le service" (...) "ce sera en fonction aussi de la réussite de ce couvre feu".

"Pas d'autre choix que nous résoudre au couvre-feu", estime Pécresse

"La situation des hôpitaux en Ile-de-France est très alarmante. Face à cette situation, nous n’avons pas d’autres choix que de nous résoudre au couvre feu. Ca va être une épreuve mais nous devons nous retrousser les manches parce qu’il faut sauver des vies. Nous n'avons pas d'autre choix, c'est la seule réponse crédible à cette situation assez dramatique...", a estimé Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France ce jeudi matin sur RTL.

"J'appelle le gouvernement à mettre en place un bouclier social puissant pour tous les secteurs économiques qui vont être durement impactés. Pour tous les entrepreneurs, les salariés, les intermittents, les secteurs de la restauration, le tourisme, l'événementiel, le spectacle…", a-t-elle ajouté".

"Pas plus de 6 à table": pourquoi ce chiffre?

"On essaie quand on invite des amis de ne pas être plus de six à table", a expliqué Emmanuel Macron mercredi soir, demandant aux Français de limiter le nombre de contacts dans leur vie privée.

Mais au fait, pourquoi ce chiffre est-il retenu? Nos explications à retrouver ici.

"Tous Anti-Covid": ce qui va changer par rapport à StopCovid

Emmanuel Macron l’a admis mercredi soir: l’application StopCovid n’a pas donné satisfaction. Un constat partagé par Olivier Véran, ministre de la Santé, quelques jours plus tôt, et par Jean Castex, qui n’avait pas pris le soin de l’installer sur son propre mobile.

Le 22 octobre, le gouvernement proposera donc une nouvelle solution, baptisée "Tous Anti-Covid". Dans les faits, il s’agira d’une simple mise à jour de StopCovid, qui fonctionnera donc sur la même base technique.

Tous les détails à retrouver ici

Le gouvernement va préciser les mesures lors d'une conférence de presse à 14h

Au lendemain de l'annonce choc d'une mise en place de couvre-feux nocturnes en Île-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi, le gouvernement va devoir faire de la pédagogie ce jeudi, alors que les critiques de certains secteurs touchés comme la restauration se font déjà entendre.

Le Premier ministre, entouré d'Olivier Véran, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne et Bruno Le Maire, tiendra une conférence de presse à 14h ce jeudi, pour préciser toutes ces mesures annoncées par Emmanuel Macron.

Comment va fonctionner le couvre-feu?

La piste avait été évoquée à de nombreuses reprises ces derniers jours, c'est désormais confirmé. Un couvre-feu sera instauré à partir de ce samedi, de 21 heures à six heures, en Ile-de-France et dans huit métropoles.

>> Durée, attestations, amendes: le point sur le fonctionnement du couvre-feu à retrouver ici

Couvre-feu, télétravail, réunions privées: les annonces de Macron

Le président de la République a annoncé mercredi soir une série de mesures pour freiner l'épidémie de coronavirus. Parmi elles, l'instauration d'un couvre-feu dans plusieurs métropoles, mais aussi une nouvelle stratégie de tests ou encore des consignes plus strictes dans les réunions privées.

>> Le détail des mesures est à retrouver ici

BFMTV