BFMTV

L’hydrogène, l’énergie du futur ?

-

- - -

C’est le plus petit des atomes, mais aussi le plus léger, et le plus répandu dans l’univers. À masse égale, l’hydrogène libère trois fois plus d’énergie que l’essence, et peut donc tout naturellement se positionner comme une alternative aux ressources actuelles.

C’est le pari fait par l’entreprise suisse AAQIUS, dont le président Stéphane Aver est l’invité de ce nouvel épisode de Green Reflex. Développant dans le monde entier des projets en faveur de la mobilité zéro carbone, la société propose les cartouches d’hydrogène STOR-H, qui permettent d’alimenter de nombreux types de véhicules grâce à de l’énergie verte. Leur spécificité ? Une technologie qui permet de stocker l’hydrogène sans pression, et donc de retirer tous les risques inhérents à l’utilisation de l’hydrogène dans une voiture, par exemple.

La capsule se recharge, et peut être insérée dans n’importe quel type de véhicule de moins d’une tonne prévu à cet effet. Comme par exemple, dans un vélo. STOR-H Technologies, filiale de AAQIUS s’est en effet associée avec CYCLEUROPE Industries pour mettre au point le Sneaker, un triporteur à assistance hydrogène “Gitane powered by STOR-H”. Un véhicule taillé pour la mobilité urbaine, permettant de transporter ses affaires ou du matériel, et bien évidemment de se déplacer rapidement et pratiquement, avec donc une assistance non pas électrique, mais hydrogène ! Chaque cartouche a une autonomie d’environ 50 kilomètres, et se remplace très facilement, en quelques secondes.

Une solution aussi pratique qu’écologique, et idéale pour les trajets en ville. Preuve quel’hydrogène est considéré comme une source d’énergie propre et fiable, l’obtention par STOR-H en octobre 2019 du Solar Impulse Efficient Solution Label, un label attribué aux solutions respectueuses de l’environnement qui ont prouvé leur rentabilté économique. Sur le long terme, l’hdrogène pourrait donc remplacer les énergies fossiles, et pas seulement pour des petits véhicules...

A Nantes, deux navettes fluviales “Navibus” fonctionnant grâce à l’hydrogène transportent déjà chaque année plus de 80 000 personnes sur l’Erdre et la Loire. Et toujours sur l’eau, l’Energy Observer est un ancien catamaran qui va produire lui-même l’hydrogène nécessaire à son fonctionnement en utilisant… l’eau de l’océan ! Des panneaux solaires et une éolienne se trouvent sur le pont de ce drôle de navire, permettant ainsi de récupérer l’hydrogène et de permettre à l’Energy Observer de progresser en parfaite autonomie.

Alors, l’hydrogène peut-il être la solution idéale et tant espérée pour une énergie verte dans tous les modes de transport ? Premiers éléments de réponse sur le plateau de Green Reflex !

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec la BNP Paribas. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

dossier :

Green Reflex

Sébastien Delecroix