BFM Pratique

Comment se constituer un patrimoine ?

-

- - -

Le patrimoine d’un individu permet de générer des revenus complémentaires et d’assurer une « vie meilleure » à ses enfants. Accessible à tous les profils, la constitution d’un patrimoine doit être réfléchie le plus tôt possible quel que soit le niveau des revenus. Pour cela, il est conseillé de mettre très tôt en place une stratégie patrimoniale.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com 

La première chose à faire lorsqu’on souhaite se constituer un patrimoine est de prendre du temps pour déterminer ses objectifs et ses priorités patrimoniales. Souhaitez-vous générer des revenus complémentaires ? Souhaitez-vous acquérir des logements pour vos enfants ? Souhaitez-vous investir dans des entreprises à fort potentiel ? Souhaitez-vous préparer votre retraite ? L’idéal est de vous fixer des objectifs à court, moyen et long terme pour avoir une idée claire des grands choix patrimoniaux qu’il vous faudra opérer. Cette étape de définitions des besoins est indispensable car votre stratégie patrimoniale dépeindra logiquement des objectifs poursuivis...

En définissant ces projets et objectifs de vie, vous disposerez d’une source de motivation et d’un agenda clair pour pouvoir les réaliser au plus tôt. Dès lors, et quel que soit le niveau de votre revenu, il s’agit de réserver une certaine somme tous les mois à cet effet. Par exemple, sur la base d’un SMIC (1 173,60 €), vous pouvez essayer d’appliquer un taux d’épargne de 10 %, pour ainsi dégager 117,36 € par mois. Avec un revenu mensuel de 2 500 €, vous pouvez peut-être mettre 500 € de côté (taux à 20 %). Dans tous les cas, il est indispensable d’épargner un montant en adéquation avec vos multiples contraintes et besoins. Une fois le taux de votre épargne défini, il faudra s’y tenir.

Si votre niveau de revenu impacte fortement votre capacité d’épargne, vous pouvez aussi économiser de l’argent en réduisant vos dépenses courantes. Il existe une multitude d’astuces et de conseils pour réduire ses dépenses sans nécessairement réduire son train de vie ou ses habitudes alimentaires. Au lieu de prendre vos cafés au distributeur du bureau, pourquoi ne pas emmener une grande cafetière ? Est-ce que vos différents abonnements (téléphone, Internet…) et assurances (voiture, santé…) ne peuvent pas être renégociés, voire supprimés ? De nombreux petits gaspillages ménagers ou de la vie courante peuvent être évités et vous ouvriront de nombreuses perspectives d’épargne sans porter préjudice à votre confort quotidien.

Une fois votre capacité d’épargne mensuelle définie et vos dépenses réduites ou optimisées, la prochaine étape consiste à définir les placements nécessaires à la construction de votre patrimoine : livrets d’épargne (livret A, LDD…), propriétés immobilières (terrain, maison…) ou professionnelles (parts dans une société), valeurs mobilières (actions, obligations…), objets d’art (tableau, sculpture…), etc. Faire le choix d’épargner vous garantit de récupérer votre argent assorti des intérêts prévus tandis que faire le choix d’investir - si le choix est judicieux - c’est espérer des plus-values ou des revenus non négligeables.

Quelles que soient vos décisions en matière d’épargne et d’investissement, sachez que rien n’est immuable ! Il convient de faire régulièrement le point sur les dispositifs choisis afin d’en mesurer les rendements. N’oubliez pas qu’il s’agit de réaliser ses objectifs patrimoniaux. Par ailleurs, vous devez également rester à l’affût d’opportunités nouvelles, à l’image des propositions de défiscalisation, telles celles offertes par la loi Pinel 2018, pour vos investissements immobiliers.

Au fil des ans, la meilleure stratégie pour se constituer un patrimoine solide et générateur de revenus stables est de s’appuyer sur des placements variés, qu’il s’agisse de placements financiers ou immobiliers. Chaque investissement doit être caractérisé par :

Sa liquidité 
Sa capacité à être facilement revendu
Son rendement
Sa capacité à générer un gain par rapport à son prix d’achat
Sa plus-value potentielle, soit la différence entre le prix d’achat et prix de vente potentiel

Bien entendu, l’objectif sera d’effectuer les meilleurs placements financiers au regard de vos objectifs patrimoniaux.

BFM Pratique Finances Perso