BFM Pratique
Mutuelle santé

Que faut-il savoir sur la mutuelle prof ?

Que faut-il savoir sur la mutuelle prof ?

Que faut-il savoir sur la mutuelle prof ? - (DR) Le Comparateur Assurance

Optionnelle pour certains enseignants, la mutuelle prof permet de bénéficier d’une couverture plus élargie que celle fournie par l’Assurance maladie. En effet, elle minimise le reste à charge du contractant pour ses frais de santé. Lors d’une souscription, le choix de la formule est ainsi décisif. Le but étant de trouver un niveau de remboursement correspondant à son profil médical.

Tout au long de sa vie, une personne peut s’exposer à différents risques tels qu’un accident de travail ou encore une maladie. Autant d’aléas qui peuvent engendrer des dépenses considérables, selon la gravité de la situation. Par rapport à cela, les compagnies d’assurance commercialisent différentes prestations. Ces dernières permettent aux clients d’alléger leurs factures en cas d’éventuels sinistres.

C’est notamment le cas avec la mutuelle prof. Une offre qui suscite de nombreuses questions auprès des consommateurs. Comment fonctionne-t-elle ? L’enseignant est-il contraint d’en souscrire ? Quelles sont les couvertures prévues ? Les réponses à ces interrogations dans le présent guide.

Comment fonctionne la mutuelle santé pour prof ?

À l’instar de tout autre employé, les enseignants sont soumis à l’assurance-maladie obligatoire. Deux cas sont alors à distinguer. Si le travailleur dispose du statut de fonctionnaire de l’Éducation nationale, il sera rattaché à un régime particulier de la Sécurité sociale. Dès lors, il devra s’affilier à la mutuelle générale relative à son département (MGEN, MAGE…). En revanche, en tant que bénéficiaire du régime normal, le contractuel s’inscrira à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Dans ce contexte, ces organismes prendront en charge les dépenses médicales (dentaires, optiques, voire hospitalisations) du professionnel. À noter que le remboursement ne se fera que dans une certaine mesure. De manière générale, il porte sur 70 % des frais. L’intéressé paiera par ses propres moyens le ticket modérateur, c’est-à-dire les soins non couverts tels que les dépassements d’honoraires. C’est ainsi qu’intervient la mutuelle prof. Elle fournit à l’assuré une meilleure couverture, en réglant le reste à charge du client.

Mutuelle prof : est-elle obligatoire ?

La situation est différente en fonction du secteur dans lequel œuvre l’enseignant. Dans le privé, la loi sur l’Accord National Interprofessionnel du 14 juin 2013 exige de souscrire la mutuelle collective de son établissement. Néanmoins, une dispense est possible si la personne concernée est en apprentissage, dispose déjà d’un contrat de mutuelle santé individuelle, etc.

En revanche, l’adhésion à une mutuelle prof est facultative pour l’employé dans le public, qu’il soit un enseignant-chercheur, professeur d’école, etc. Cependant, elle est fortement recommandée afin de profiter d’une couverture optimale. Le professionnel peut opter pour une complémentaire santé simple ou exclusivement dédiée à son métier. Dans cette optique, rien ne l’oblige à contracter un accord auprès de la MGEN. Il pourra se rapprocher de la société d’assurance de son choix. De même, il pourra sélectionner la formule la plus appropriée à ses besoins.

Quelles sont les garanties d’une mutuelle enseignant ?

Sur le marché, les compagnies d’assurance soumettent différentes prestations ajustées à chaque profil de consommateur. À ce propos, ce dernier aura à choisir une formule en fonction de ses postes de dépenses courants. Il convient alors de favoriser l’offre la plus adaptée à sa situation, en tenant compte de différents points comme :

  • Les soins optiques, dentaires nécessaires ;
  • Les maladies existantes ;
  • L’âge ;
  • La prévoyance, etc.

Il est conseillé de comparer les contrats proposés par chaque assureur afin de repérer les plus avantageux. Pour cela, il convient de vérifier des éléments tels que la limite de remboursement, l’étendue de la couverture, etc. En dehors des garanties classiques d’une mutuelle santé, celle sur le maintien de salaire peut entre autres se révéler intéressante. En cas de congé (de maladie ou ordinaire, long ou non), elle permet de bénéficier d’un revenu plus ou moins stable. À titre de rappel, seule une indemnisation est prévue dans ces situations.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec lecomparateurassurance.com. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com