BFM Pratique
Assurance Habitation

Tout ce qu'il faut savoir pour assurer sa maison

Assurer une maison

Assurer une maison - (DR) Le Comparateur Assurance

Les particuliers doivent souscrire à différentes assurances pour couvrir des aspects variés de leur quotidien. Parmi ces protections, figure l’assurance habitation, qui permet d’obtenir l’indemnisation de certains sinistres survenant dans le logement. Des règles spécifiques s’appliquent selon le statut de l’assuré (propriétaire occupant ou non-occupant, locataire) et celui de son bien.

Assurer une maison, est-ce obligatoire ?

La couverture d’un logement peut être obligatoire ou non en fonction du statut du souscripteur.

Les propriétaires sont-ils tenus de souscrire une protection pour leur habitation ?

La loi ne contraint pas les propriétaires, qu’ils soient occupants ou non, à prendre une assurance habitation. Cependant, cette couverture est vivement conseillée, car toutes sortes de problèmes peuvent survenir, même si personne n’est présent dans les lieux (cambriolage, dommages causés par les intempéries, dégâts des eaux chez un voisin, incendie de l’immeuble, etc.)

Sans couverture, le propriétaire occupant doit supporter seul le coût de réparation des dommages dont il est responsable à son domicile. Si les dommages sont causés par un tiers, il doit effectuer lui-même les démarches nécessaires pour obtenir réparation auprès du ou des responsables.

Quelles sont les règles applicables aux bailleurs ?

En vertu de la loi du 6 juillet 1989, les locataires d’un bien immobilier doivent contracter une assurance incluant une garantie "risques locatifs". Cette clause déclenche une prise en charge des dommages par l’assureur dans l’éventualité de la survenue d’un dégât des eaux, d’un incendie ou d’une explosion.

L’attestation d’assurance est souvent réclamée par le propriétaire au moment de l’entrée dans les lieux. Il est également en droit de vérifier le renouvellement annuel du contrat : cette précision figure d’ailleurs dans la plupart des contrats. La non-présentation d’une assurance habitation constitue un motif de résiliation unilatérale du bail par le propriétaire.

Combien coûte une assurance pour une maison ?

De nombreux paramètres sont pris en compte dans le calcul de la cotisation d’une assurance habitation. À l’échelle nationale, il faut débourser respectivement 225 euros et 370 euros par an pour assurer un appartement et une maison. Cet écart sensible s’explique par la faiblesse comparative des risques entre les deux types de biens.

Le tableau suivant présente la prime moyenne de l’assurance pour une maison (classée par ordre croissant) dans les différentes régions françaises.

Prix moyen de l’assurance habitation maison en 2019
Prix moyen de l’assurance habitation maison en 2019 © (DR) Le Comparateur Assurance

Ces données montrent que les Bretons sont les mieux lotis en matière d’assurance habitation avec une prime moyenne de seulement 320 euros par an. La Corse se retrouve à l’autre extrémité du tableau avec une cotisation annuelle qui tourne autour de 520 euros.

Ces dernières années, les tarifs des assurances habitation ont enregistré une croissance continue. Pour 2020, un cabinet de conseil spécialisé sur l'assurance a annoncé une hausse comprise entre 1 % et 2 %.

En revanche, opter pour une offre en ligne permet à la majorité des profils de souscripteurs de faire baisser la cotisation de l’ordre de 20 % à 30 % pour un service équivalent.

Assurance maison : quelles garanties sinistres ?

En matière d’assurance habitation, contrairement au secteur de l’automobile, les offres ne comprennent pas de formules basiques au tiers ou tout risque. Les souscripteurs d’un contrat d’assurance multirisque habitation ont le choix entre plusieurs garanties afin de bénéficier d’une couverture conforme à leurs besoins et leur budget.

  • La garantie responsabilité civile est incontournable : elle doit couvrir toutes les personnes qui vivent dans les lieux.
  • Les protections incendie et explosion sont nécessaires pour financer la remise en état du logement et des biens qu’il contient si ces types de sinistres se produisent.
  • La couverture contre les cambriolages, les tentatives de vol et les actes de vandalisme est essentielle, et influe notablement sur le montant de la prime à payer. Elle porte sur la perte, la détérioration ou la destruction des biens. Si le risque de vol est élevé (notamment à cause de la localisation), une franchise importante peut être appliquée sur cette garantie.
  • La garantie dégât des eaux est recommandée afin de bénéficier d’une indemnisation si une fuite ou une infiltration d’eau provoque des dommages chez soi, y compris lorsque l’incident démarre chez un voisin.
  • La garantie bris de glace permet d’obtenir un remboursement pour le remplacement d’une fenêtre cassée suite à un accident non responsable.
  • Les protections tempête, neige, grêle donnent droit à une prise en charge des dommages provoqués par ces différents aléas météorologiques.
  • Les garanties catastrophes naturelles ou les risques technologiques servent à couvrir l’assuré contre un événement naturel extérieur comme un séisme ou une avalanche, ou les nuisances liées à la présence d’une usine polluante non loin de son lieu de résidence.
  • La garantie protection juridique est très utile en cas de contentieux. L’assureur offre une assistance juridique plus ou moins étendue, qui va du conseil téléphonique à un accompagnement durant une procédure judiciaire.

Il existe des garanties annexes moins connues, comme la couverture des appareils électriques, voire des aliments stockés dans les congélateurs.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec lecomparateurassurance.com. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com