BFM Pratique

Comment choisir un siège bébé/enfant ?

-

- - -

Depuis le 1er janvier 1992, le siège auto est obligatoire pour les enfants de moins de 10 ans (ne pouvant pas mettre une ceinture de sécurité). Il répond à des normes de sécurité ainsi qu’à des règlementations européennes très strictes. Revue de détails sur cet équipement essentiel à la sécurité des plus petits lors de tous les trajets en voiture.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com

Sauf dans de rares cas d’exemption médicale, l’usage d’un siège auto est obligatoire pour les enfants mesurant moins de 1m35. En effet, sous cette taille seuil, la ceinture de sécurité perd de son efficacité et ne protège pas les tout-petits. En revanche, les transports en commun échappent à cette règlementation.

Après avoir réalisé plusieurs crashs-tests, l’ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club) et le TCS (Touring Club Suisse), qui font référence en Europe, ont dressé un top cinq des sièges auto pour enfant.

  1. Joie Trillo Shield : il est équipé d’un bouclier en 3 couches capable de parer les chocs latéraux, d’un appui-tête réglable en hauteur sur 12 positions, d’un rembourrage à mémoire de forme (au niveau du dossier et de l’assise) et de 2 porte-boissons rabattables (avec housse amovible et lavable). 
  2. Cybex Pallas M-Fix : ce siège auto est notamment doté d’un système de protection ajustable permettant de réduire les risques de blessures en cas d’accident (notamment à la nuque) et d’absorber la force générée en cas de choc (utilisable jusqu’à 18 kg).
  3. Recaro Monza Nova IS Seatfix : il est installé sur les 2 points d’ancrage Isofix et est muni de connecteurs spécifiques, d’un rembourrage au niveau de la tête et des jambes, d’un système de sécurité exclusif Recaro, d’une têtière gonflable pouvant être réglée sur 11 positions (parfaite pour regarder des films et écouter de la musique à moins de 25 décibels) ainsi que de lamelles de protection contre les chocs frontaux (compatibles avec la ceinture).
  4. Concord Transformer Pro : il dispose de connecteurs pratiques, d’un bouclier utilisable jusqu’à 18 kg, d’un guidage de ceinture à verrouillage automatique, d’un appuie-tête ainsi que de protections des épaules réglables en hauteur et en largeur, ainsi que d’un rembourrage ultraconfortable.
  5. Kiddy Guardianfix Pro 2 : il est équipé d’un bouclier compatible avec la ceinture 3 points, de guide-sangles permettant d’ajuster le passage de la ceinture, d’absorbeurs de chocs et d’un repose-jambes matelassé réglable (efficace contre les collisions et les impacts latéraux).

Sur le marché européen, les sièges auto doivent être homologués et sont classés en quatre groupes. Les groupes 0 et 1 sont destinés aux bébés de la naissance jusqu’à 3 ans, tandis que les groupes 2 et 3 sont conçus pour les enfants de 3 et plus, jusqu’à 10 ans environ.

  • Si vous voyagez souvent avec un bébé de moins de 10 kg, optez pour un siège appartenant au groupe 0. Il s’agit généralement d’une nacelle de landau destinée à être installée sur le siège arrière en position transversale.
  • Pour un bébé de 9 à 18 kg, choisissez un siège baquet de groupe 1. À installer à l’arrière de la voiture face à la route, cette coque pour bébé s’adresse aux tout-petits sachant se tenir assis sans aide extérieure et capables de conserver leur dos parfaitement droit.
  • Le groupe 2 est destiné aux enfants de 15 à 25 kg. Optez pour un rehausseur avec dossier disposant de protections latérales pour une sécurité optimale.
  • Le groupe 3 est dédié aux enfants de 25 à 36 kg. Pour plus de sécurité, ce dispositif se fixe à l’aide de la ceinture de sécurité.

Il est à noter qu’il existe des groupes intermédiaires :

  • Le groupe 0+/1 est dédié aux nouveau-nés jusqu’à 18 kg. Ce dispositif évolutif permet une installation à l’avant comme à l’arrière de la voiture, dos ou face à la route.
  • Le siège appartenant au groupe 1/2/3 s’adresse aux enfants de 9 à 36 kg.
  • Le groupe 2/3 est destiné aux enfants de 15 à 36 kg.

Pour vous aider à reconnaître le siège auto pour enfant idéal, certains critères doivent être pris en compte, dont :

  • le montage (en Isofix grâce aux ancrages de la voiture ou via la ceinture de sécurité) ;
  • la sécurité qui doit répondre aux normes européennes ainsi qu’aux exigences des tests drastiques effectués par les organismes comme l’ADAC ou le TCS ;
  • le poids et la taille de l’enfant, correspondant à une catégorie spécifique de siège auto ;
  • le niveau de confort, au-delà des descriptions des fabricants (inclinaison du dossier, rembourrage, réglage de l’appuie-tête, etc.).

En considérant ces paramètres, vous trouverez facilement un modèle mariant praticité, sécurité et confort au quotidien. Par ailleurs, vérifiez également la compatibilité du siège pour enfant avec votre véhicule.

La sécurité est le point le plus important lors du choix du siège auto. Ainsi, vérifiez les homologations du produit, sa compatibilité avec le gabarit du petit, etc. Par ailleurs, tenez également compte du modèle de véhicule et des habitudes de l’enfant pour déterminer le type de dispositif à acquérir.

  • Pour une petite voiture, optez pour un siège facile à monter et à régler une fois le bébé installé. Vérifiez systématiquement la longueur des ceintures pour éviter les problèmes de fixation.
  • Si l’enfant change souvent de véhicule, privilégiez les modèles permettant une désinstallation/réinstallation rapide. Toutefois, s’il passe fréquemment d’une voiture à une autre, il vaut mieux acquérir un second siège pour limiter les risques.
  • Pour les gros rouleurs ou les longs trajets, utilisez des nacelles de voyage pour les bébés et des sièges auto plus confortables pour les enfants plus âgés (avec dossier et cale-tête, inclinables, etc.).

Pour assurer une sécurité maximum à vos enfants dans le cadre d’un trajet en voiture, veillez à bien suivre les conseils permettant de prévenir les accidents de la route

BFM Pratique Auto