BFM Pratique

Coffre de voiture trop petit : quelles solutions ?

-

- - -

Quand le coffre de la voiture est trop petit, il est nécessaire de se tourner vers d’autres types d’équipements pour transporter ses affaires. Par ailleurs, il existe diverses solutions pour optimiser le rangement de votre véhicule.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com

Si le coffre de la voiture est trop petit pour contenir toutes les affaires, il est nécessaire d’utiliser des équipements complémentaires comme le coffre de toit, la barre de toit, la remorque ou le porte-vélos. Le choix de l’équipement approprié dépend des besoins de l’utilisateur et du modèle de la voiture.

Lors du choix du coffre de toit, plusieurs critères sont à prendre en compte, notamment le système de fixation et les matériaux. Il se décline en deux catégories : pliable et rigide.

Le coffre de toit pliable est composé d’un tissu synthétique imperméable et d’éléments métalliques (longitudinaux et/ou latéraux). Apprécié pour son côté souple, compact et léger, ce dispositif est facile à mettre en place, à démonter et à ranger. Toutefois, équipé d’un simple système de fermeture éclair et de bandes velcro, il s’avère vulnérable au vandalisme et au vol.

Le coffre de toit rigide est généralement conçu dans des matières plastiques ou composites. Il affiche une bonne pénétration dans l’air et offre une étanchéité optimale sur le long terme, contrairement au modèle pliable. Sa coque rigide ainsi que son système de fermeture à serrure permettent d’assurer la sécurité des bagages. D’un autre côté, son installation nécessite l’intervention de deux personnes. Côté rangement, il requiert une place conséquente dans le garage.

Les barres de toit sont des accessoires indispensables pour installer un équipement de portage sur le toit du véhicule tel qu’un coffre de toit, un porte-vélos ou un porte-skis. Quatre critères sont à prendre en compte dans le choix de l’équipement idéal, notamment :

  • La matière : l’acier (plus robuste mais plus lourd) et l’aluminium (profilé et esthétique) ;
  • La capacité de portage (allant de 50 à 120 kg) ;
  • Le système de fixation ;
  • Les spécificités de la voiture (la marque, le modèle et l’année de production).

Il est préférable d’opter pour les barres de toit répondant à la norme ISO 11 154-4 pour une sécurité optimale.

La remorque est parfaite pour transporter des charges affichant un poids ou un volume conséquent, telles qu’un quad, une moto, des cartons… Elle se décline plusieurs catégories :

  • La remorque bagagère ;
  • La version porte-vélos, porte-motos ou porte-bateau ;
  • Le modèle polyvalent (avec ridelles basculantes lui permettant d’être transformable à souhait).

La remorque se choisit en fonction des besoins de l’utilisateur (compacte, mixte, grande capacité, etc.). Les caractéristiques soumises à réglementation régissant la remorque (PTAC ou PTRA) doivent être respectées au risque de se voir verbaliser.

Il est à noter que certains modèles disposent de systèmes de sécurité complémentaires comme les crochets d’arrimage ou le dispositif de freinage (pour les modèles affichant un PTAC supérieur à 750 kg).

Comme son nom l’indique, le porte-vélos permet de transporter facilement les vélos partout. Il peut être installé :

  • Sur le coffre de la voiture (dispositif également connu sous le nom de porte-vélos sur hayon), sachant qu’il est conseillé de toujours bien se renseigner sur la compatibilité de cet équipement avec la marque et le type de véhicule ;
  • Sur le toit de la voiture (fixé sur les barres de toit), affichant une capacité maximale de 4 vélos ;
  • Sur la boule d’attelage (parfait pour transporter un grand nombre de vélos). Ce dispositif est équipé d’un système de fixation à clip. Il se décline en deux modèles : suspendu ou sur plateforme.

Il est à noter que le porte-vélos ne doit pas recouvrir la plaque d’immatriculation.

Si le coffre du véhicule est trop petit, de nombreux accessoires malins permettent d’améliorer la gestion d’espace dans votre véhicule.

  • Faciles à installer, les poches de rangement pour siège (disponibles à 20 €) sont dotées d’un système de fixation universel. Elles peuvent accueillir une tablette, des livres, un téléphone, le goûter, deux bouteilles d’eau, des jouets, des couches ou des lingettes (certaines sont isothermes).
  • Le sac universel de rangement fixé sur le côté du siège (environ 5 €), résistant à l’usure et imperméable à l’eau, comporte trois compartiments permettant de stocker différents accessoires.
  • Le porte-manteau et le cintre pour les costumes, à fixer sur l’appuie-tête du siège de l’automobile, sont utiles pour accrocher les vestes, les chemises, etc., ou pour suspendre un sac à dos.
  • La boîte à ventouse pour la fenêtre permet de ranger les affaires des enfants (accessible dès 3 €).
  • Le filet de sécurité accroché au plafond est utile pour entreposer les éléments légers (environ 5 €).
  • Le petit filet scratch peut être fixé n’importe où. Extensible, il permet de ranger divers objets grâce à ses grandes mailles (aux alentours de 12 €).
  • Le filet entre les sièges avant, reliant les deux appuie-têtes grâce à des attaches élastiques, est pratique pour contenir une bouteille, un portefeuille ou une carte de route (à partir de 12 €).
  • La pochette de rangement pour le siège passager (environ 10 €) permet un accès rapide aux accessoires comme les lunettes de soleil, la carte bleue pour les péages et le ticket de parking. Elle vient s’insérer entre le siège du conducteur et le levier de vitesse.

Le chargement d’un véhicule doit respecter certaines règles de sécurité, un mauvais équilibrage ou des bagages mal attachés pouvant entraîner des accidents. Ainsi, les bagages les plus lourds sont à installer à l’arrière pour stabiliser le centre de gravité du véhicule.

En outre, le Code de la route impose aux automobilistes de ne pas dépasser 2,5 m de chargement en largeur (article R.312-20) ni 3 m à l’extrémité (article R.312-21). À l’avant, le chargement ne doit pas non plus dépasser l’aplomb de l’automobile (article R.312-22).

Quant au poids du véhicule chargé, il ne doit être inférieur ou égal au poids total autorisé en charge (PTAC) indiqué sur la carte grise de votre voiture (article R.312-2).

Enfreindre ces règlementations peut entraîner une contravention de 4e classe (amende de 135 €), voire une immobilisation de la voiture en cas de dépassement de 5 % des limites tolérables (articles R325-1 à R325-3). Au-delà de 20 % du poids règlementaire, l'infraction est passible d’une contravention de 5e classe (plus de 1 500 € d’amende).

Outre le respect des règles de sécurité en vigueur, veillez également à suivre les conseils pour prévenir les accidents de la route.

BFM Pratique Auto