BFMTV

Wauquiez "regrette" les huées contre Juppé et Fillon

Au lendemain du congrès fondateur du parti Les Républicains, son secrétaire général, Laurent Wauquiez était l'invité d'Apolline de Malherbe dans BFM Politique.

Il n'a pas l'habitude de s'engager uniquement pour quelques mois, il l'assure. Le secrétaire général des Républicains, Laurent Wauquiez est revenu dans BFM Politique dimanche soir, sur le rôle qu'il sera amené à jouer au sein de la formation fraîchement renommée et sur les huées qui ont accompagné les interventions d'Alain Juppé et de François Fillon.

Laurent Wauquiez, l'actuel secrétaire général des Républicains n'est pas fixé sur son sort au sein de son parti. Lors du congrès qui s'est tenu Porte de la Villette, le mot "renouveau" était sur toutes les bouches et si aucun changement n'est effectué parmi les dirigeants du parti, il sera difficile d'y voir une nouvelle orientation.

Sans doute des changements

Interrogé sur son poste actuel, Laurent Wauquiez est resté bien évasif, masquant à peine sa gêne. "Il y aura sans doute des changements au niveau des secrétaires nationaux, peut-être sur la composition de l'équipe", a-t-il indiqué. "J'aime bien aller jusqu'au bout de ma mission. C'est Nicolas qui impose ses équipes, il y a aura forcément des changements, c'est normal", a-t-il ajouté.

Il a ensuite commenté l'arrivée sur scène accompagnée de huées d'Alain Juppé et de François Fillon lors du Congrès. Laurent Wauquiez a insisté sur le fait que le reste des interventions s'était très bien passée. En revanche, il a concédé: "Il y a eu ces deux moments que je regrette et qui n'auraient pas dû avoir lieu. Mais qui sont sincèrement très anecdotiques. Alain Juppé a été applaudi. François Fillon a été applaudi". Ces explications ne masquent pas que la belle entente de façade semble toutefois déjà fissurée et que les rôles de chacun restent encore à inventer.

Elise Mailalrd