BFMTV

Juppé et Fillon hués: Apparu regrette "le moment non républicain de la journée"

Le député Benoist Apparu, dimanche, sur BFMTV.

Le député Benoist Apparu, dimanche, sur BFMTV. - BFMTV

Dans la volonté affichée de "rassemblement" samedi à Paris, pour le congrès fondateur des Républicains, la scène a fait une peu tache: François Fillon un peu, puis Alain Juppé copieusement sifflés à l'heure de monter à la tribune. Benoist Apparu, député de la Marne proche d'Alain Juppé, l'a admis ce dimanche matin sur BFMTV, il s'agissait là du "moment non républicain de la journée". "C'est dommage", déplore-t-il, même s'il préfère se rappeler que "l'ensemble des ténors de la famille politique était là pour se rassembler".

Le juppéiste le concède volontiers, samedi "était une journée pour Nicolas Sarkozy (...) où les 8 à 10.000 personnes qui étaient présentes étaient là pour le porter vers la présidentielle". Une situation normale selon lui, pour un président dont il rappelle qu'il a été élu par 65% des militants.

D. N.