BFMTV

Taubira ne voit pas la "convergence politique" qui justifierait un ralliement de Valls à Macron

Christiane Taubira, Emmanuel Macron et Manuel Valls le 19 janvier 2016 à l'Assemblée.

Christiane Taubira, Emmanuel Macron et Manuel Valls le 19 janvier 2016 à l'Assemblée. - ALAIN JOCARD / AFP

L'ancienne garde des Sceaux, qui soutient Benoît Hamon pour la présidentielle, a pointé ce mardi les "divergences de position sur des choses essentielles" entre Manuel Valls et Emmanuel Macron, alors que certains évoquent un ralliement de l'un à l'autre.

Manuel Valls va-t-il finir par annoncer son ralliement à Emmanuel Macron? Alors que la rumeur persiste, amplifiée notamment par l'annonce de Manuel Valls, à la mi-mars, de ne pas parrainer Benoît Hamon, Christiane Taubira a fait part de ses doutes, ce mardi matin. Invitée de RTL, l'ancienne garde des Sceaux, qui soutient Benoît Hamon pour la présidentielle, a estimé que "politiquement", il n'y avait pas "matière" pour un tel ralliement.

"Je ne sais pas quelle est la convergence politique qui justifierait ce ralliement", a-t-elle déclaré. "J’ai entendu des divergences de position sur des choses essentielles (comme) la laïcité, je ne sais pas qui va rejoindre qui sur cela", a ajouté Christiane Taubira. 

Des socialistes chez Macron? "Je trouve ça perturbant"

L'ancienne ministre a en outre estimé que Benoît Hamon avait eu raison de dénoncer ceux qui plantent "des couteaux dans le dos". Elle s'est d'ailleurs montrée dubitative face à la décision de certains socialistes de rejoindre le candidat d'En Marche!. 

"Quand on a une longue vie politique, un engagement clair sur des idéaux (...), se retrouver tout d’un coup les adhérents enthousiastes d’un mouvement ni de droite ni de gauche, je trouve ça perturbant, même si ça ne me perturbe pas moi, personnellement", a-t-elle déclaré, se refusant à commenter "les positionnements tactiques". 

dossier :

Manuel Valls

Charlie Vandekerkhove