BFMTV

Sarkozy privilégiera les questions-réponses lors de ses meetings

Nicolas Sarkozy souhaite répondre aux questions des militants durant ses meetings.

Nicolas Sarkozy souhaite répondre aux questions des militants durant ses meetings. - Philippe Huguen - AFP

Le candidat à la présidence de l'UMP a décidé de répondre aux questions du public durant ses prochains meetings. Une méthode empruntée à Xavier Bertrand, selon les propres dires de l'ancien ministre.

Après avoir amorcé son retour sur Facebook, puis sur le plateau de France 2 lors d'une interview, Nicolas Sarkozy a donné la semaine dernière son premier meeting de campagne.

Jeudi, l'ancien chef d'Etat, candidat à la présidence de l'UMP au même titre que Bruno Le Maire et Hervé Mariton, tiendra une nouvelle réunion publique à Saint-Julien-les-Villas, dans l'Aube.

Mais contrairement au meeting de Lambersart, Nicolas Sarkozy ne va pas réciter un long discours. Selon le site internet du quotidien du soir, il compte, durant toute sa campagne, interagir directement avec le public en répondant à leurs questions pendant des séances d'une heure à deux heures.

"Dialoguer avec les militants"

En tout, l'ancien président de la République devrait effectuer une vingtaine de réunions de ce genre, d'ici à l'élection du président de l'UMP. Gérald Darmanin, porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy, a assuré au Monde que cela permettra de "dialoguer avec les militants qui n'ont pas eu la parole pendant deux ans".

Une méthode déjà utilisée par le passé par Xavier Bertrand, note Le Figaro. Dans Déshabillons-les, une émission de LCP, il a indiqué réaliser cet exercice depuis des années "sans filet", "sans barrière, sans questions préparées".

Il n'est pas impossible que Gérald Darmanin, nouveau porte-parole de Nicolas Sarkozy et proche de Xavier Bertrand, ait glissé l'idée à l'oreille de l'ancien Président. "Je ne serais pas surpris que je sois imité prochainement", avait glissé sur LCP l'ancien ministre, le sourire aux lèvres.

M. K.