BFMTV

Remaniement: quels changements au gouvernement?

Nathalie Loiseau, Benjamin Griveaux, Mounir Mahjoubi

Nathalie Loiseau, Benjamin Griveaux, Mounir Mahjoubi - AFP

La ministre des Affaires européennes a officiellement donné sa démission du gouvernement mardi. Un remaniement pour la remplacer devrait être annoncé ce mercredi, d'autres postes de l'exécutif pourraient être renouvelés dans le même temps.

La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau a annoncé avoir remis sa démission, après avoir été investie mardi en tête de la liste LaRem aux Européennes. Elle prendra effet mercredi à la fin du conseil des ministres qui a été avancé à 8h, en raison du déplacement d'Edouard Philippe au Qatar.

Le départ de Nathalie Loiseau laisse une chaise vide au ministère des affaires étrangères, un remplaçant devrait être annoncé mercredi dans la journée, possiblement à la fin du conseil des ministres.

Qui pour remplacer Loiseau?

Plusieurs noms circulent pour ce remaniement. Le nom de Clément Beaune, conseiller pour l'Europe à l'Élysée au pôle diplomatique, est le plus cité pour prendre les Affaires européennes, dans une période extrêmement chargée avec l'enjeu du Brexit.

Mais la sortie d'une femme et l'entrée d'un homme au gouvernement aggraverait l'absence de parité au sein de l'exécutif, ce qui pourrait être un frein à cette nomination. Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pourrait ainsi prendre en charge le portefeuille de Nathalie Loiseau, ce qui éviterait tout remplacement.

Le départ de Griveaux?

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux pourrait également quitter le gouvernement à l'issue de ce remaniement, afin de préparer sa candidature à la mairie de Paris en 2020. Un sondage publié dans le JDD dimanche le donnait derrière l'actuelle maire PS Anne Hidalgo.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au numérique qui brigue lui aussi l'hôtel de ville parisien, avait annoncé sur BFMTV que s'il était confirmé candidat à la mairie de Paris, il ne quitterait le gouvernement qu'en juin, après les élections européennes.

Salomé Vincendon