BFMTV

Penelope Gate: 76% des Français veulent interdire l'embauche de membres de leur famille aux parlementaires

Penelope et François Fillon lors du meeting du candidat LR à la présidentielle, dimanche 29 janvier

Penelope et François Fillon lors du meeting du candidat LR à la présidentielle, dimanche 29 janvier - Eric FEFERBERG / AFP

François Fillon qui se décrivait comme un homme honnête est au coeur d'une polémique. Sa femme a été rémunérée pour un emploi de parlementaire sans vraiment l'occuper, selon Le Canard enchaîné. Interrogé par Odexa, 76% des Français déclarent vouloir la fin de l'embauche de personnes de la même famille.

Le candidat Les Républicains se retrouve au cœur d’une polémique. Sa femme, Penelope Fillon, aurait été payée 500.000 euros en huit ans pour une fonction d’attachée parlementaire qu’elle n’aurait jamais exercée, assure Le Canard enchaîné

L'affaire a depuis pris une tournure judiciaire. Mercredi, le parquet national financier a ouvert une enquête sur des faits présumés de détournement de fonds publics, d'abus de biens sociaux et recel. Et vendredi, les premiers témoins ont été auditionnés. 

Une pratique légale

Dans la foulée, un sondage réalisé par Odexa* pour France Info souligne à quel point les Français rejettent ce type de pratiques. En effet, plus de trois Français sur quatre (76%) souhaitent interdire aux parlementaires l'embauche des membres de leur famille comme collaborateurs. Une pratique aujourd'hui légale. 

Aussi à la question "pensez-vous qu'il faudrait à l'avenir qu'une loi interdise aux parlementaires d'embaucher comme collaborateurs des membres de leur propre famille?", 50% des sondés répondent oui certainement et 26% oui probablement. 

La cote de popularité de Fillon en chute libre

Sur ce sujet, sympathisants de gauche et de droite sont d’accord. Si cette pratique est légale, elle apparaît pourtant comme profondément choquante. Ils sont 82% des sympathisants de gauche et 70% des sympathisants de droite à demander le vote d’une telle loi, continue France Info.

Quant à la cote de popularité de François Fillon, elle est aussi en chute libre. 61% des Français ont désormais une image négative du candidat de droite. Alors que début novembre, il récoltait 54% de bonnes opinions, selon un sondage réalisé par l’Ifop. 

* Cette enquête a été réalisée par Odoxa pour France Info par internet le 26 janvier 2017, auprès de 1.012 personnes, selon la méthode des quotas.

E. H.