BFMTV

Noël Mamère: "Zemmour est un peu l'idiot utile de Marine Le Pen"

Le député écologiste Noël Mamère sur le plateau de BFMTV, le 25 novembre 2014.

Le député écologiste Noël Mamère sur le plateau de BFMTV, le 25 novembre 2014. - BFMTV

Le député écologiste de Gironde, Noël Mamère est venu présenter son livre, Contre Zemmour, réponse au suicide français (Ed. Les petits matins). Un essai qui souhaite démonter les arguments d'Eric Zemmour. Ce qu'il fallait retenir de son interview.

Noël Mamère s'est trouvé un nouveau combat: décoder "les thèses déclinistes" d'Eric Zemmour pour mieux les démonter. Le député écologiste publie ainsi Contre Zemmour, réponse au suicide français, co-écrit avec Patrick Farviaz. Objectif: lutter contre la propagations des idées du polémistes, dont le livre Le suicide français connaît un grand succès en librairie.

"Le succès du livre de Zemmour montre qu'il y a une sorte de victoire culturelle de la droite extrême, qui exalte les peurs de la différence", a souligné Noël Mamère, mardi matin sur BFMTV.

> La pique: "Zemmour, l'idiot utile"

"Ce livre, Le suicide français, c'est aussi le miroir de nos impuissances, de gauche comme de droite", a-t-il également déploré, regrettant un boulevard pour les thèses d'Eric Zemmour, y compris avec la complicité de ceux qui en parlent. "Zemmour se présente comme un candidat anti-système, mais il est nourri par le système, et le système se nourrit de lui. Il y a une grande hypocrisie là-dedans."

Et Noël Mamère de le voir d'abord comme un adversaire politique que comme un homme des médias. "Zemmour a basculé du chroniqueur à l'homme politique. Il a reconnu lui-même dans une interview où il déclarait: 'je fais de l'entrisme", a rappelé Noël Mamère. "Zemmour est un peu l'idiot utile de Marine le Pen", a-t-il conclu.

> La colère: "Sarkozy est pire qu'avant"

Puis, interrogé sur les sifflets et les huées qui ont visé Alain Juppé lors d'un meeting de Nicolas Sarkozy, samedi soir à Bordeaux, Noël Mamère a sévèrement jugé l'ancien président. "J'ai pensé que Nicolas Sarkozy n'avait pas changé, il est encore pire qu'avant. Il a encore contribué à se discréditer auprès des Français. Ce sont des méthodes de voyous, de petits-bras. Ce sont des méthodes des années 1970 que l'on croyait disparues. Je trouve cela regrettable de la part d'un ancien président", a fustigé Noël Mamère.

> La fin de non-recevoir: "pas de primaire à gauche"

Selon un sondage publié mardi matin, 75% des Français se disent favorables à la tenue d'une primaire à gauche pour 2017. Une option balayée par Noël Mamère. "Je ne suis pas pour une primaire à gauche. Les divergences se creusent trop entre les Verts et le gouvernement, a-t-il affirmé. Je pense que les écologistes doivent retrouver leur autonomie politique, et pour cela, présenter leur propre candidat à la présidentielle."

S. C.