BFMTV

Mélenchon lance un nouvel appel à la mobilisation contre la réforme des retraites

Le chef de file de La France insoumise appelle à "faire une démonstration de masse" pour faire "reculer" l'exécutif sur la réforme des retraites.

Quelques heures après sa condamnation à trois mois de prison avec sursis pour rébellion et provocation lors d'une perquisition au siège de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé, visiblement soucieux de tourner cette page judiciaire, pour se concentrer sur la mobilisation contre la réforme des retraites.

Déjà mobilisé jeudi pour la première journée de grève contre la réforme des retraites, le député des Bouches-du-Rhône appelle à se mobiliser encore à ces fins ce mardi, estimant être "à la veille d'un grand moment de l'histoire sociale du pays", après une mobilisation la semaine passée "hors du commun à l'initiative des syndicats qui ont fait la démonstration de leurs capacités d'organisation et de mobilisation".

"Une démonstration de masse"

L'Insoumis a au passage égratigné Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites qui, selon Le Parisien, a omis de déclarer ses liens avec le monde de l'assurance. Jean-Luc Mélenchon l'a exhorté à démissionner, "s'il veut garder un minimum de crédibilité, à supposer qu'il en ait jamais eu".

"Demain, nous allons faire une démonstration de masse", a poursuivi Mélenchon, invitant "tout le monde à suivre les consignes des syndicats, à faire grève, à participer aux marches" afin de créer "un effet de submersion", qui est pour lui le "seul moyen que nous avons de le (le gouvernement, NDLR) faire reculer".

"Plus nous sommes nombreux, plus nous avons les moyens de les intimider mais aussi de faire reculer les provocations qui sont menées contre nous ici ou là."
Clarisse Martin