BFMTV

Marine Le Pen et François Asselineau au-dessus des 500 parrainages requis

Marine Le Pen et François Asselineau ont recueillis plus de 500 parrainages requis pour participer à l'élection présidentielle, selon une nouvelle liste publiée vendredi par le Conseil constitutionnel.

Le conseil constitutionnel a publié sa mise à jour des parrainages pour l'élection présidentielle 2017 vendredi. Marine Le Pen (577), présidente du Front national, et François Asselineau (524), président de l'Union populaire républicain (UPR), ont désormais les parrainages requis.

Au total, 9.223 parrainages d'élus ont déjà été validés, à une semaine de la fin de la période de recueil des signatures qui s'achève le 17 mars. François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud avaient déjà dépassé le seuil des 500 parrainages.

Plus grande transparence

Parmi les prétendants à l'Elysée n'ayant pas encore atteint les 500 signatures, le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon en avait recueilli 432, Jacques Cheminade 397 tandis que le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou en totalisait 245.

C'est la première fois que le Conseil constitutionnel publie, en continu pendant la période de recueil des signatures, le nombre de parrainages validés ainsi que la totalité des noms des "parrains", en vertu d'une loi d'avril 2016 instaurant une plus grande transparence.

Plusieurs petits candidats ont critiqué ce dispositif, affirmant qu'il dissuade de nombreux élus, notamment des maires de petites communes, de soutenir tel ou tel candidat, la confidentialité de leur choix étant désormais impossible.

Quarante et un noms sur la liste de vendredi

Le candidat de la droite François Fillon est à ce jour celui qui a recueilli le plus grand nombre de parrainages (2.111).

Le maire de Bordeaux Alain Juppé en totalise 288 et le sénateur-maire de Troyes François Baroin 9. Aucun des deux n'est candidat mais leurs noms avaient été évoqués comme recours à droite. 

Au total, 41 noms figurent dans la liste publiée vendredi. Une dizaine de candidats, dont la liste officielle sera publiée le 20 ou 21 mars, devraient rester en lice pour l'élection des 23 avril et 7 mai. 

dossier :

Marine Le Pen

G.D. avec AFP