BFMTV

Marcy-l'Étoile: Emmanuel Macron en visite mardi chez Sanofi pour promouvoir la production de vaccins

Emmanuel Macron et une interprète en langue des signes française lors d'une visite dans une usine de masques à Saint-Barthélemy-d'Anjou, près d'Angers, le 31 mars 2020 (photo d'illustration)

Emmanuel Macron et une interprète en langue des signes française lors d'une visite dans une usine de masques à Saint-Barthélemy-d'Anjou, près d'Angers, le 31 mars 2020 (photo d'illustration) - Loïc Venance-AFP

Le chef de l'État doit visiter le site du groupe pharmaceutique avant une réunion avec les patrons des principaux laboratoires et groupes mondiaux de production de vaccins.

Emmanuel Macron doit annoncer mardi, lors d'une visite sur le site du groupe pharmaceutique Sanofi à Marcy-l'Etoile, près de Lyon, une initiative pour financer la recherche-développement et la capacité de production de vaccins en France, a indiqué l'Elysée.

Sanofi, l'un des groupes qui travaillent sur le développement d'un vaccin contre le Covid-19, devrait également à cette occasion annoncer des investissements.

Une commande vaccins

La visite du chef de l'Etat sur l'un des plus grands sites mondiaux de vaccins intervient juste après l'accord conclu entre quatre pays européens, dont la France, et le groupe AstraZeneca pour garantir la fourniture à l'UE de 300 millions de doses d'un éventuel vaccin contre le coronavirus. AstraZeneca s'est engagé à vendre les vaccins à prix coûtant sans faire de profit.

Comme avec AstraZeneca, les Européens "entendent négocier de la même manière avec d'autres laboratoires", selon l'Elysée. "On signera probablement avec Sanofi, avec qui les négociations commencent, et avec d'autres" car "la couverture vaccinale mondiale ne se fera dans doute pas par un seul vaccin mais par plusieurs". 

Le partage du risque doit être précisé, mais une grande partie de ces avances de commandes ne seront pas versées si un vaccin efficace n'est pas produit, souligne Paris.

Près de 8 millions de personnes infectées

Le chef de l'Etat devrait d'ailleurs renouveler mardi son appel à faire des futurs vaccins contre le Covid-19 un "bien public mondial" accessibles à tous et hors des lois du marché, une demande également formulée par l'OMS.

L'après-midi, Emmanuel Macron réunira en visioconférence les patrons des principaux laboratoires et groupes mondiaux de production de vaccins (MSD, Pfizer, Janssen, Johnson and Johnson, AstraZeneca, Sanofi, GSK, CureVac et Moderna) pour faire le point sur l'avancée de leurs recherches et leurs capacités de production.

Les principaux groupes pharmaceutiques sont engagés dans une course pour développer un vaccin contre le coronavirus, qui a jusqu'à présent fait plus de 433.000 morts et infecté plus de 7,9 millions de personnes dans le monde.

B.R. avec AFP