BFMTV

Tout pour la France: les propositions choc de Sarkozy sur l'immigration

L'ancien chef d'Etat publiera mercredi un nouveau livre, Tout pour la France. Au menu: sa déclaration de candidature à la présidentielle et des thèmes de campagne résolument à droite. Dont celui, central, de l'identité.

C'est désormais officiel. Nicolas Sarkozy, revenu en politique en septembre 2014, se porte candidat à la présidentielle de 2017 dans un nouveau livre, Tout pour la France, qui paraîtra ce mercredi chez Plon. 

"J'ai décidé d'être candidat à l'élection présidentielle de 2017. La France exige qu'on lui donne tout. J'ai senti que j'avais la force pour mener ce combat à un moment si tourmenté de notre histoire", écrit l'ancien chef d'Etat, défait à la dernière présidentielle.

"Autorité", "liberté", "identité"...

Le (faux) suspense est donc levé. Mais que trouve-t-on d'autre dans cet ouvrage de quelque 130 pages? Des thèmes de campagne résolument ancrés à droite: "vérité", "compétitivité", "autorité", "liberté" et surtout celui de "l'identité".

"L’identité est le ciment d’un pays", écrit ainsi Nicolas Sarkozy, qui quitte dès ce lundi la présidence du parti Les Républicains comme le prévoit le processus de la primaire.

"L’identité de la France doit être notre premier combat", insiste encore Nicolas Sarkozy, qui s'est à plusieurs reprises inscrit en faux contre le concept d'"identité heureuse" défendu par son rival Alain Juppé.

Des positions durcies en matière d'immigration

Et, comme il l'avait déjà laissé récemment transparaître, notamment dans une interview à Valeurs Actuelles, le candidat Sarkozy durcit ses positions en matière d'immigration.

Selon RTL, l'ex-locataire de l'Elysée veut faire passer à 10 ans au moins le délai de résidence pour devenir Français, contre 5 ans actuellement. Pour toucher le RSA, un étranger devra justifier de 5 ans de résidence en France et d’un an de travail minimum. 

Comme le détaille Le Point, il réaffirme également son intention de toucher au droit du sol, qui ne serait pas automatique, mais serait modifié en une "présomption de nationalité" (ne pourraient pas accéder à la nationalité française les personnes nées en France de parents en situation illégale, ou possédant un casier judiciaire). Et de suspendre le regroupement familial.

Nicolas Sarkozy confirme aussi qu'il veut revenir sur les menus de substitution dans les cantines scolaires.

V.R.